Syndrome du canal carpien : quand les doigts s'engourdissent Il est important d'en parler avec son médecin référent

en attendant trop longtemps avant de consulter, on risque de moins bien
En attendant trop longtemps avant de consulter, on risque de moins bien récupérer car le nerf sera lésé. © Piotr Marcinski - Fotolia

En cas de douleur au poignet, de fourmillement dans les doigts ou encore de réveils nocturnes liés à ces symptômes, il faut consulter son médecin référent. Il pourra alors établir un diagnostic et évaluer la possibilité d'un syndrome du canal carpien. Mais ce n'est pas le seul diagnostic possible.

Il vous fera passer un électromyogramme, qui permet de visualiser l'état du nerf médian en analysant la vitesse de la réponse nerveuse.

 "Si le nerf n'est pas comprimé (vitesse nerveuse rapide), c'est qu'une autre cause est à l'origine des symptômes.

 Si le nerf est un peu comprimé (vitesse nerveuse ralentie), le médecin prescrira le port d'une attelle nocturne et orientera le patient vers un rhumatologue qui pourra, s'il l'estime nécessaire, procéder à des infiltrations (trois au maximum).

 Enfin, si le nerf est très comprimé (vitesse nerveuse très lente), direction le chirurgien qui opérera rapidement", termine le Pr Philippe Liverneaux.

Sommaire