Sclérose en plaques : un nouveau traitement pour aider la marche

Le laboratoire américain Biogen Idec vient de déposer une demande d'autorisation de mise sur le marché (AMM) pour l'Europe pour un nouveau traitement développé contre l'évolution de la sclérose en plaques (Sep). C'est l'Agence européenne des médicaments (EMEA) qui devra autoriser ou non ce nouveau traitement oral appelé Frampridine-PR® et développé avec Accorda Therapeutics. Une demande identique a été faite au ministère de la Santé du Canada.

Les études effectuées par le laboratoire mettent en évidence une amélioration de la capacité de marche des patients adultes et donc une meilleure qualité de vie. La première étude clinique montre des résultats impressionnants avec une amélioration des mouvements et de la marche de 34,8 % dans le groupe traité contre 8,3 % dans le groupe recevant le placebo. La seconde étude montre des résultats similaires : 42,9 % contre 9,3 % dans le groupe placebo. Les patients des deux essais cliniques étaient en majorité traités pour la SEP mais l'amélioration est indépendante des traitements pris en parallèle.

Ce nouveau traitement agit au niveau des canaux potassiques des cellules des fibres nerveuses qui sont démyélinisées par la maladie et aide à la restauration de la conduction entre les neurones. Ce traitement s'est avéré efficace sur les différentes formes de SEP : récurrente rémittente, bénigne, secondaire progressive et primaire progressive. La SEP est une maladie qui touche environ 80 000 personnes en France, dont l'apparition survient généralement entre 20 et 50 ans.L'Union pour la lutte contre la sclérose en plaques (Unisep) organise cette année encore l'opération « SEPasduciné » en invitant le grand public à réaliser des films de 30 secondes sur le thème de la maladie mais "à la manière des grands réalisateurs". 

Pour en savoir plus, lire le chat avec la neurologue Ségolène Billot sur la SEP. 

Le site SEPasduciné.

Source : Biogen Idec et Unisep