Maladie d'Alzheimer : 10 réponses essentielles Alzheimer : qui peut aider le malade et sa famille ?

Le diagnostic vient de tomber : maladie d'Alzheimer. Qu'il s'agisse de vous-même ou d'un de vos proches, la nouvelle est souvent un véritable choc. Comment organiser le quotidien de la personne malade ? Quelles seront les évolutions ? Peut-on ralentir la maladie ?

les associations de malades permettent d'échanger avec des familles qui ont
Les associations de malades permettent d'échanger avec des familles qui ont connu des problèmes similaires. © Diego Cervo - Fotolia.com

Plusieurs organismes sont là pour vous épauler et vous guider pour trouver des solutions adaptées à votre situation.

 Les associations de malades et de familles de malade
Ils sont déjà passés par là, se sont posé les mêmes questions que vous, ont été confrontés aux mêmes problèmes : les adhérents des associations de malades sont souvent des interlocuteurs de premier choix après l'annonce du diagnostic. En poussant la porte de ces organismes, vous y trouverez des informations sur la maladie et les démarches à effectuer mais aussi une écoute et une possibilité de dialogue très réconfortantes. Ces associations constituent souvent le principal soutient psychologique des familles. L'association France Alzheimer, fondée en 1985, regroupe une centaine de ces associations. Outre une aide aux malades et à leurs familles, elle mène également une véritable campagne de communication sur la maladie d'Alzheimer. France Alzheimer fournit aussi une aide logistique. Par exemple, elle organise depuis une dizaine d'années des séjours de vacances pour le malade et son aidant, un peu partout en France. Un programme de formation pour les aidants, souvent des proches du malade, a par ailleurs été mis en place.

 Les Centres locaux d'information et de coordination (Clic)
Le Clic est un lieu d'accueil de proximité destiné à informer, orienter et suivre les personnes âgées et leurs familles dans leurs démarches quotidiennes.
"Le Clic est un excellent partenaire pour une famille qui se demande quoi faire après l'annonce du diagnostic, estime Christine Lebée, responsable du Clic parisien du 18e arrondissement. C'est à la fois un lieu d'information et de coordination, où chacun peut prendre connaissance de l'existant en matière de prise en charge, etc. Lors d'une première visite, nous abordons généralement des sujets tels que les possibilités d'aides financières, humaines ou matérielles. Nous leur parlons également des associations de soutien auxquelles ils peuvent faire appel." Outre la première visite, certains Clic assurent un suivi tout au long de la prise en charge du malade, proposant de nouvelles solutions, adaptées aux différentes évolutions de la maladie.

 Votre médecin traitant ou votre neuropsychologue
C'est lui qui annonce le diagnostic. N'hésitez pas à poser toutes les questions qui vous viennent à l'esprit. Il saura vous indiquer les solutions thérapeutiques disponibles et vous conseillera sur la démarche qu'il estime la mieux adaptée à votre pathologie ou à celle de la personne malade.

Sommaire