Maladie d'Alzheimer : 90 % des Français prêts à se faire diagnostiquer

En amont de la Journée mondiale contre la maladie d'Alzheimer, l'Espace de Réflexion Ethique a interrogé les Français sur le diagnostic précoce de la maladie.

Maladie d'Alzheimer : 90 % des Français prêts à se faire diagnostiquer
© Monkey Business - Fotolia.com

860 000 personnes directement touchées par la maladie d'Alzheimer en France et 600 cas identifiés chaque jour. Et alors que la recherche progresse et permet de diagnostiquer toujours plus précocement cette pathologie, l'Espace Ethique sur la maladie d'Alzheimer (EREMA) et TNS Sofres ont réalisé un sondage afin de connaître leur position sur le diagnostic précoce. Principale conclusion, s'il existait un test fiable permettant de diagnostiquer la maladie d'Alzheimer plusieurs années avant l'apparition de tout symptôme, 90 % des Français s'y soumettraient. Les personnes déjà concernées par la maladie (proches des malades, aidants), motivées par le poids de leurs antécédents, seraient même encore plus volontaristes (94 % feraient le test). La principale raison avancée (63 %) en cas de test positif est d'"avoir du temps et les capacités pour se préparer et anticiper son avenir". Et d'"être rassuré" en cas de test négatif (60 %). Mais si les Français semblent vouloir tout savoir, Emmanuel Hirsch, Directeur de l'Espace éthique Alzheimer, rappelle quand même les limites du diagnostic précoce et l'importance de la mise en place d'un accompagnement. "Qu'en sera-t-il demain lorsqu'il sera probablement possible d'annoncer à une personne que dans vingt ou trente ans, elle risque de développer la maladie d'Alzheimer ? Comment l'accompagner dans sa vie et l'aider à anticiper, si elle le souhaite, ses choix ?". Les Français, moins nombreux, qui ne préféreraient pas faire le test, évoquent d''ailleurs la difficulté à vivre l'angoisse de la maladie (38 %), l'absence de traitement (32 %), l'impact sur les proches (23 %) et les conséquences financières (24 %).
Aujourd'hui 1 personne sur 10 est touchée par la maladie d'Alzheimer après 65 ans. Avec le vieillissement de la population, les projections à l'horizon 2020 font état d'1,3 millions de malades.

Source : Etude "Les Français et Alzheimer, vivre au quotidien avec la maladie", menée auprès de 2 001 Français âgés de 18 ans et plus, interrogés online du 22 au 31 Juillet 2013.

EN VIDEO : l'association France Alzheimer lance la campagne Des mots pour Alzheimer.