Samedi 29, une Journée pour sensibiliser contre les AVC

Une personne est frappée par un accident vasculaire cérébral (AVC) toute les 5 secondes à l'échelle de la planète. En France, chaque année, quelque 130 000 personnes sont frappées par cette attaque cérébrale ; près de la moitié (62 000) en meurent.

Samedi 29, une Journée pour sensibiliser contre les AVC
© fred goldstein - Fotolia.com

La clé, pour s'en sortir avec le moins de séquelles possible, c'est de réagir très vite. C'est pourquoi la Société française neuro-vasculaire et le ministère de la Santé organisent une vaste opération de communication à l'occasion de la 9e Journée mondiale de l'AVC, qui se déroulera samedi 29 octobre. Un message : si vous repérez une personne présentant des symptômes d'AVC, appelez immédiatement les secours en composant le 15. Une minute de perdue = 2 millions de neurones détruits.

 Engourdissement, faiblesse ou paralysie d'un bras, d'une jambe ou d'une moitié du corps ;

 difficulté à parler ;

 trouble de la vision ;

 trouble de l'équilibre ;

 mal de tête sévère, soudain et n'ayant aucune cause connue...

Ces signes doivent alerter même s'ils sont brefs et régressent en quelques minutes.

Mais le mieux pour se protéger de l'AVC, c'est encore d'agir en prévention. L'AVC survient lorsque la circulation sanguine vers le cerveau est interrompue par un caillot qui bouche le passage ou pas l'éclatement d'un vaisseau sanguin provoquant une hémorragie. Bien souvent, une hypertension non soignée est à l'origine de la fragilisation des vaisseaux et, donc, de l'AVC.10 millions de personnes sont hypertendues en France, dont la moitié s'ignore : faites-vous dépister, des traitements efficaces existent.

En savoir plus

Se protéger de l'attaque cérébrale

Interview : prévenez l'attaque cérébrale au quotidien