Entraîner sa mémoire : idée reçue ou réelle efficacité ? Stimuler sa mémoire auditive

mnémotechnie, musique, musicothérapie sont autant de moyens pour entraîner sa
Mnémotechnie, musique, musicothérapie sont autant de moyens pour entraîner sa mémoire visuelle. © Vladimir Voronin - Fotolia.com

Tout comme la mémoire visuelle, il est possible d'exercer sa mémoire auditive. Mnémotechnie, musicothérapie... Quels sont les moyens les plus efficaces ?

La mnémotechnie, connue de tous les étudiants, regroupe l'ensemble des techniques de mémorisation, le plus souvent verbales. Elle aide une personne à se souvenir d'informations déjà entendues et ce, en associant chaque nouvelle donnée à un chiffre, une lettre ou une expression. En rattachant certains sons à des images que l'on connait, notre mémoire est aidée dans son travail de reconstitution d'informations acquises.
Et la musicothérapie ? Selon l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), cette technique "permet d'utiliser la musique comme un outil thérapeutique pour restaurer, maintenir ou même améliorer la santé sur différents plans à la fois physique, psychologique, cognitif, social et spirituel". Vous aviez des doutes sur les liens de la musique avec la mémoire ? Et pourtant, la musique provoque une véritable symphonie neuronale en stimulant 3 mémoires :
- sémantique, celle qui éveille un sentiment de familiarité : au bout de quelques notes, on reconnait le morceau.
- épisodique, l'écoute d'une musique peut rappeler un contexte particulier, une situation vécue.
- procédurale, le savoir-faire devient instinctif (la pratique d'un instrument pour un musicien, par exemple).
Une pratique musicale permet de raisonner, de reconnaître un air ou des paroles : elle agit directement sur la mémoire, et ce à tout âge, de l'école maternelle (comptines, jeux de doigts, etc.) jusqu'aux vieux jours (une personne atteinte d'Alzheimer peut se souvenir de chants restés en mémoire).
 Le bruit, mauvais pour la mémoire ?
De nombreuses recherches ont été réalisées afin d'étudier l'effet du bruit sur la mémoire et contrairement à ce que l'on pourrait croire, il ne perturbe pas forcément le processus de mémorisation. Les résultats ont montré que la musique instrumentale (Ravel, Berlioz...) gêne très peu. A l'inverse, écouter des chansons ou la télévision peut faire chuter l'efficacité de la mémoire du fait que les paroles et mots entendus interfèrent avec les mots que l'on essaie d'apprendre. Pour les réticents sachez que le silence reste avant tout une règle d'or et la méthode la plus efficace lors d'un apprentissage.

Sommaire