La sciatique de long en large et surtout en travers Plusieurs facteurs de risque

Est-ce que tout le monde est égal devant la sciatique ? Non, pas vraiment, il existe d'une part des populations à risque et ,d'autre part, des facteurs de risque indépendants de l'état de santé de la personne. Dans les pires des cas, il est évidemment possible de cumuler.

Ainsi, chez les personnes à risque, on retrouve :

 Les diabétiques car cette maladie qui malmène les vaisseaux de par les dysfonctionnements hormonaux.

 Les personnes atteintes d'arthrose.

 Les personnes souffrant de varices, de thrombose vasculaire ou de phlébites.

 Les femmes enceintes. En effet, le poids du ventre combiné à une sécrétion accrue des hormones de grossesse (oestrogène, progestérone) qui assouplissent les tissus peuvent être à l'origine d'une sciatique.

 

En dehors de ça, quelques événements ou habitudes de vie peuvent favoriser l'apparition d'une sciatique :

 Le port de charges lourdes.

 La pratique d'un sport ou d'une activité, professionnelle notamment, qui amène à se courber ou à faire des torsions de tronc.

 Le surpoids car plus le corps est lourd à porter, plus le dos souffre pour le maintenir en position verticale.

 Les lombalgies chroniques peuvent elle aussi favoriser une sciatique.

 Le port de chaussures à talons hauts est certes très bon pour la silhouette mais mauvais pour le dos. Alors de temps en temps oui, mais tous les jours, non !

Sommaire