Dr Drunat : "On peut vivre avec la maladie d'Alzheimer" Sports et antioxydants contribueraient à la prévenir la maladie

Quelles sont les causes de la maladie d'Alzheimer ?

Dr Drunat : On ne sait pas exactement. On connait les mécanismes physiopathologiques mais on ne sait pas exactement l'origine de la maladie. Aujourd'hui, on peut décrire des facteurs de risques (le seul prouvé, c'est l'hypertension artérielle) et des facteurs protecteurs (comme l'exercice physique régulier).

Je voudrais savoir si cette maladie est héréditaire ?


Il y a une part d'hérédité mais plus ou moins importante. Le patrimoine génétique explique une certaine vulnérabilité à des facteurs environnementaux. L'expression de la maladie, uniquement liée aux gènes, est rare et touche plutôt les sujets jeunes. Ces formes sont systématiquement recherchées si plusieurs membres de la famille sont atteints.

Quelles sont les principales actions en matière de prévention?

Actuellement, on ne dispose pas de beaucoup de données fiables pour conseiller une bonne prévention d'Alzheimer. Cela reste du bon sens : pour bien vieillir au niveau cérébral, il faut entretenir régulièrement son cerveau. La consommation de toxiques (tabac, alcool, hypnotiques...) est déconseillée. L'exercice cérébral régulier est logique. L'exercice physique est lui démontré comme étant protecteur.


Les antioxydants jouent-ils un rôle dans la prévention de la maladie d'Alzheimer ?

Les régimes alimentaires jouent forcément un rôle dans la protection, du moins l'émergence de la maladie. Les facteurs de risque vasculaire ont démontré leur intrication dans la maladie. Ils sont maîtrisables en partie par le régime alimentaire. Les antioxydants seraient aussi protecteurs.
Les données sont issues de grandes cohortes de patients et, souvent, résultent de résultats a posteriori. Il est difficile aujourd'hui d'en tirer des conclusions pour un individu donné.

Tanakan ou gingko biloba en prévention ? Utile ou pas ?

Il y a une étude en cours dont on ne connait pas encore les résultats.


Et le stress comme facteur de risque ?

Il n'existe pas de preuves scientifiques pour l'instant pour incriminer le stress dans Alzheimer. Par contre, on observe une certaine phobie d'Alzheimer : une peur de ne pas réussir son vieillissement cérébral et d'être à la charge de ses enfants.

 

Sommaire