Le Botox® : aussi en médecine ! Une toxine sécrétée par une bactérie

l'utilisation du botox en esthétique est une pratique courante.
L'utilisation du Botox en esthétique est une pratique courante. © Valua Vitaly - Fotolia

Le Botox est une toxine botulique (ou botulinique) sécrétée par une bactérie, Clostridium botulinum, qui est responsable du botulisme (maladie rare mais grave qui entraîne une insuffisance respiratoire). Cette protéine issue de la bactérie est utilisée pour ses propriétés de blocage des cellules musculaires. La toxine peut inhiber le signal nerveux et empêcher la contraction des cellules et donc du muscle, entraînant une paralysie.

Depuis les années 80, le Botox est principalement connu pour son utilisation esthétique pour paralyser certains muscles responsables des rides du visage. Non seulement le Botox évite la chirurgie (puisqu'il s'agit d'injections réalisées sans anesthésie), mais en plus il s'élimine naturellement au bout de plusieurs mois. L'effet est donc réversible avec le temps. Le plus souvent, la toxine botulique est utilisée avec l'acide hyaluronique. Le Botox sert à bloquer les muscles et l'acide hyaluronique à combler les sillons déjà présents.

L'histoire du Botox c'est aussi, depuis 22 ans, 8 autorisations de mise sur le marché (AMM) pour des indications thérapeutiques, avec un effet durable de plusieurs mois après l'injection.

Sommaire