Le Botox® : aussi en médecine ! Sclérose en plaques et blessures de la moelle épinière

en cas d'hyperactivité neurologique du muscle principal de la vessie, le botox
En cas d'hyperactivité neurologique du muscle principal de la vessie, le Botox peut aider à rétablir la continence. © REDBUL74 - Fotolia

L'atteinte neurologique chez les patients atteints de sclérose en plaques (80 000 personnes en France) mais également chez les blessés médullaires, paraplégiques et tétraplégiques (950 nouveaux patients par an) peut entraîner une incontinence urinaire. L'activité du détrusor, muscle principal de la vessie, est altéré par une hyperstimulation qui entraîne des contractions involontaires de la vessie, responsables d'une incontinence urinaire. Cette hyperactivité entraîne, en plus de l'incontinence, un risque d'augmentation de la pression dans la vessie et dans les reins. Les conséquences possibles sont les calculs rénaux, l'insuffisance rénale mais aussi des troubles dermatologiques (escarres, érythèmes).

Pour réduire la fréquence de ces contractions involontaires du détrusor, des anti-cholinergiques sont prescrits. Ces médicaments s'avèrent relativement efficaces mais ne permettent pas toujours de supprimer l'incontinence à 100 %. En plus, de nombreux patients arrêtent leur traitement en raison des effets secondaires (sécheresse buccale, trouble de la vision...). 

En cas d'échec des médicaments

Lorsque les médicaments ne sont pas efficaces, une autre solution consiste en une opération chirurgicale qui a pour but d'agrandir la taille de la vessie . Très probante, c'est une lourde opération, irréversible, que les malades ne souhaitent pas toujours.
La troisième solution est le recours au Botox. La toxine botulique permet alors de réduire la fréquence des contractons involontaires du détrusor et donc de traiter l'incontinence. Les études ont montré que l'efficacité dure en moyenne 9 mois après l'injection, sachant que les injections peuvent être faites pendant de nombreuses années, sans diminution de leur efficacité.

Sommaire