10 commandements pour booster la mémoire La solution : des méthodes mnémotechniques

 Première mesure : organiser visuellement les choses à retenir. Bien décomposer un texte, mettre des couleurs, des alinéas : cela peut paraître un peu puéril au premier abord, mais la mémoire s'appuyant beaucoup sur les repères visuels, il est primordial de bien organiser ce que l'on souhaite retenir. En outre, l'enchaînement logique sera plus clair et, donc, plus facile à mémoriser.

 Si vous devez apprendre une liste, faites des associations mentales. Késako ? Exemple : parmi les mots que vous devez apprendre, il y a bateau et lapin. Vous retiendrez beaucoup mieux ces mots si vous visualisez un lapin pilotant un bateau plutôt que si vous visualisez successivement un lapin puis un bateau. Faites le test, vous verrez.

 Autre solution : vous servir de l'espace qui vous entoure, là encore pour faire des associations. Exemple : vous devez apprendre une dizaine de dates correspondant à la révolution française. Placez chacune d'entre elles mentalement à un point capital de votre trajet du matin. La prise de la Bastille se situe au niveau du palier de votre appartement, les premiers états généraux à l'arrêt de bus, la décapitation de ce cher Louis XVI prend forme au carrefour et finalement, la mort de Marat se concrétise au niveau de l'entrée de votre établissement. Faites cet exercice d'abord mentalement chez vous. Puis, chaque matin sur le trajet, répétez-vous les dates clés à ces fameux endroits clés. Vous verrez que bientôt, vous les connaîtrez par cœur sans même avoir l'impression d'avoir dû faire un effort.

 Une variante : la technique des Post-It. Collez les messages et rendez-vous clés à retenir un peu partout dans votre appartement, aux endroits stratégiques tels que le placard du petit déjeuner, le miroir de la salle de bain ou même la porte d'entrée. A force de les voir, vous les retiendrez sans même le réaliser.

 Enfin, une technique testée, éprouvée et certifiée depuis des lustres : les méthodes mnémotechniques. Ca a l'air compliqué alors qu'en réalité, on le fait sans même s'en rendre compte. Il s'agit de trouver des petits "trucs" pour retenir, par exemple, une série de chiffres qui ne veulent rien dire. Illustration : votre nouveau code de carte bleue est 1478. 14, c'est le département de naissance de votre mère, le Calvados, 78 c'est la date de naissance de votre sœur. Le tour est joué. Une fois que vous aurez associé ces deux faits à votre code, vous ne l'oublierez plus.

Des méthodes mnémotechniques plus élaborées naissent tous les jours. Citons deux des plus célèbres. Vous devez vous souvenir de cette phrase apprise à l'école : "Mais où est donc Ornicar ?" On ne sait pas où il est mais en revanche, on connait désormais par cœur la liste des conjonctions de coordination ! (Mais, ou, et, donc, or, ni car). Et pour les prépositions : "Adam part pour Anvers avec deux cents sous" (A, dans, par, pour, en, vers, avec, de, sans, sous).

Sommaire