Autisme : un diurétique pourrait aider à mieux traiter les enfants autistes

Une étude menée sur la souris confirme les effets bénéfiques d'un traitement diurétique chez des enfants autistes.

Autisme : un diurétique pourrait aider à mieux traiter les enfants autistes
© Friday - Fotolia.com

Un espoir dans le traitement de l'autisme. Des chercheurs ont démontré dans un article publié dans Science que les niveaux de chlore neuronaux chutent lors de l'accouchement chez les souris saines alors qu'ils restent anormalement élevés chez les souris atteintes d'autisme. De plus, la prise d'un diurétique par la mère avant la naissance pourrait corriger les déficits et restaurer une activité cérébrale quasi normale. Le Pr Yehezkel Ben-Ari , directeur de recherche à l'Inserm et son équipe de l'Institut de neurobiologie de la méditerranée (INMED), viennent de franchir un cap dans la compréhension de l'autisme. Il n'est cependant pas envisagé de traiter les femmes avant la naissance, faute de moyen pour dépister l'autisme chez le foetus humain. Même si selon le Pr Ben-Ari, un diagnostic précoce associé à un médicament comme le bumétamide serait probablement un traitement d'avenir. 
Ces résultats valident une étude clinique menée chez 60 enfants autistes en 2012, selon laquelle la prise de diurétique diminue la sévérité des troubles autistiques. D'après les conclusions de cet essai clinique mené au CHU de Brest, les enfants traités au bumétanide étaient "plus présents" et leurs score moyen au CARS (Childhood Autism Rating Scale), un test couramment utilisé pour évaluer la sévérité des troubles, s'était amélioré de façon significative.
Trop de chlore dans les neurones des autistes ? Le bumétanide est un traitement diurétique bien connu pour soigner les oedèmes et sur le marché depuis 40 ans. Les chercheurs sont partis de l'observation que le valium était contre-indiqué aux enfants autistes car il les rendait plus agités. Suggérant ainsi que les neurones des autistes devaient contenir trop de chlore, comme c'est le cas dans d'autres pathologies cérébrales. Ils ont donc eu l'idée de tester, de la même manière que pour l'épilepsie, un diurétique dont l'effet est justement de chasser le chlore. 

Pour confirmer cet effet bénéfique d'un diurétique chez les enfants autistes, un autre essai va avoir lieu auprès de 80 enfants dans plusieurs villes de France, à Nice, Lyon Brest et Marseille, ainsi qu'en Espagne. Les résultats sont attendus pour la fin de cette année.