Alzheimer : une protéine prometteuse

L'équipe de chercheurs dirigée par Etienne-Emile Baulieu (Unité Inserm 788, Université Paris XI) a mis en évidence l'interaction entre deux protéines au niveau moléculaire et cellulaire. Une de ces protéines, la protéine Tau, est impliquée dans de nombreuses pathologies neurodégénératives dont Alzheimer, lorsqu'elle est sous une forme dite anormale.
Sous sa forme anormale, Tau perturbe le fonctionnement des cellules neuronales et favorise alors le développement des maladies dégénératives dont Alzheimer. L'association des deux protéines mise en évidence a permis aux chercheurs de montrer que la seconde protéine (nommée FKBP52) supprime l'activité de Tau et empêche l'accumulation de Tau dans les cellules nerveuses. Cette seconde protéine a donc un rôle « anti-Tau » qui va être encore étudié afin de définir les différents rôles de cette protéine. Une meilleure compréhension de l'interaction permettra ainsi de mieux comprendre les mécanismes de la dégénération neuronale induite par Tau. 

Pour en savoir plus sur la Maladie d'Alzheimer, lire notre dossier .

Source : Inserm