Dyslexie : les yeux en cause ?

Des chercheurs français pensent avoir trouvé une cause potentielle de la dyslexie. Ce trouble de la lecture serait lié à une symétrie des récepteurs présents dans les yeux, qui ont la particularité de capter la lumière.

Dyslexie : les yeux en cause ?
© Katarzyna Białasiewicz-123rf

Quelques jours après la 11e journée journée mondiale des DYS, qui avait lieu ce 10 octobre, la revue Proceedings of the Royal Society B vient de publier les recherches de deux chercheurs français, Guy Ropars  et Albert Le Floch, de l'université de Rennes. Selon eux, ce trouble de la lecture pourrait s'expliquer par une différence dans les yeux des personnes dyslexiques. "Nos observations nous permettent de penser que nous avons trouvé une cause potentielle de la dyslexie", précisent les auteurs de l'étude.

Pour parvenir à cette conclusion, les scientifiques ont comparé un groupe de 60 étudiants, dont la moitié était dyslexique. Chez ces derniers, les récepteurs de la lumière situés dans les centroïdes de la tache de Maxwell sont symétriques d'un œil à l'autre, contrairement aux personnes qui ne présentent pas ce trouble. Le cerveau aurait alors plus de difficultés à choisir le signal, notamment en raison des "images-miroirs" qui sont créées. "L'asymétrie est nécessaire pour éliminer l'image miroir, qui empêche une lecture normale si elle persiste comme chez les dyslexiques", explique Guy Ropars.

Pour remédier à cette dyslexie, les chercheurs ont alors utilisé une lampe LED stroboscopique. "L'existence des délais entre l'image primaire et l'image miroir dans les hémisphères opposés (de l'ordre de 10 millisecondes) nous a permis de mettre au point une méthode pour effacer l'image miroir qui gêne tant les dyslexiques", a-t-il déclaré. Les chercheurs précisent par ailleurs que d'autres traitements sont possibles pour rectifier cette symétrie, en utilisant notamment "la plasticité du cerveau". Une avancée pour ces 700 millions de personnes touchées à travers le monde. 

Lire aussi