Sclérose en plaques et sport sont compatibles

Des professionnels de santé ont mis au point OnStEPs, un programme d'exercices physiques adaptés aux patients atteints de sclérose en plaques. Objectif : les accompagner dans leur pratique sportive, en toute sécurité.

Sclérose en plaques et sport sont compatibles
© Katarzyna Białasiewicz - 123 RF

La sclérose en plaques (SEP) est une maladie auto-immune qui atteint le système nerveux central. Elle touche quelque 100 000 personnes en France et chaque année, entre 3 000 et 5 000 nouveaux cas sont déclarés, dont deux-tiers sont des femmes. La SEP est aussi la première cause de handicap non-traumatique chez les jeunes adultes.

Cette maladie qui atteint les patients sur le plan physique, a également un impact sur le plan émotionnel, en particulier en raison de la fatigue et des douleurs. Pour autant, et malgré ces difficultés, le caractère handicapant des symptômes de la sclérose en plaques varie d'un individu à l'autre. En outre, entre deux poussées de la maladie, les symptômes peuvent être totalement absents, ce qui permet alors aux malades de retrouver une qualité de vie. Certains patients pratiquent même un sport. Mieux, la pratique d'une activité physique est désormais recommandée deux à trois fois par semaine. "Dans la sclérose en plaques, des études ont démontré les bénéfices de l'exercice physique sur les troubles de l'équilibre, la marche, l'aspect cardiovasculaire et le conditionnement à l'effort. Le bien-être et la santé en général sont améliorés et la fatigue diminuée", explique le Dr Cécile Donzé, Chef de service de médecine physique et réadaptation fonctionnelle, Hôpital Saint-Philibert Lomme (Lille). Et selon Marc-Alexandre Guyot, enseignant en activité physique adaptée, "les personnes atteintes d'une SEP peuvent pratiquer tous les sports à condition de les adapter en fonction de leur capacité physique, de leur fatigue et de leurs troubles de l'équilibre."

Pourtant, 80% des personnes atteintes de SEP de forme rémittente (qui se caractérise par des successions de poussées et de rémissions). ne suivent pas les recommandations de santé publique vis-à-vis de l'activité physique. Au-delà des personnes malades, le grand public est également mal informé de ces bénéfices. En effet, selon une étude Ipsos/Merck, seulement 46% des personnes interrogées estiment que cette pratique permet de lutter contre la fatigue.

Un programme sportif connecté. Pour aider et accompagner les patients désireux de pratiquer une activité sportive régulière, adaptée et à leur rythme, le laboratoire Merck, acteur impliqué dans la SEP a lancé à l'occasion de la journée mondiale de la sclérose en plaques le 31 mai, un programme d'activité physique. Conçu par des professionnels de santé, OnStEPs est le 1er programme inspiré par les patients et les aidants. Il comporte plus de 30 exercices adaptés aux capacités de chacun. Les utilisateurs peuvent s'inscrire pour définir leurs propres séances et leur propre programme sur le site le site www.on-steps.fr.

Lire aussi