10 conseils pour booster la mémoire La solution : faire des jeux

Le secret, c'est donc de ne pas se laisser aller sous prétexte qu'on n'étudie ou ne travaille plus. Il existe 1001 activités susceptibles de stimuler les neurones, souvent sans même avoir l'impression de travailler.

 La première mesure consiste à ne pas s'isoler. L'interaction avec les autres, la vie sociale d'une manière générale, est une excellente occasion de faire appel à sa mémoire : il faut se souvenir du nom des gens, des moments partagés ensemble, faire appel à ses connaissances pour entretenir la conversation, à son savoir lorsqu'on pratique une activité commune... La vie sociale offre également de multiples opportunités de "travail" : séances de cinéma, jeux de société en tous genres, organisation d'un dîner...

L'ennui c'est que, avec les années et le travail très prenant, votre cercle social s'est réduit comme peau de chagrin ? Qu'à cela ne tienne : vous pouvez vous en recréer un ! Renseignez-vous auprès de votre mairie, par exemple, pour connaître les différentes activités organisées dans votre commune. Randonnées, cercles de lecture, club de philatélistes, de bridge, cours d'informatique... Même les plus petits villages ont le plus souvent des activités variées à proposer. C'est un excellent moyen de faire travailler ses neurones tout en rencontrant des gens avec qui vous pourrez sympathiser.

 Le simple fait de continuer à s'intéresser au monde qui nous entoure stimule le cerveau : regarder un documentaire oblige à rester attentif et à faire appel à ses connaissances pour tout comprendre ; organiser un voyage nécessite, là aussi, de mobiliser son savoir (recherche d'informations, de billets, mise au point du parcours à suivre, réservation d'hôtels puis, sur place, découvertes culturelles...).

 Pour aller plus loin et entraîner certains types de mémoire en particulier, vous pouvez vous intéresser aux jeux variés proposés dans certains magazines. Mots croisés, fléchés, sudoku... Tous ces petits jeux sont très bons pour vous entretenir. En revanche, n'espérez pas décupler vos capacités grâce à ces exercices d'entraînement cérébral : chaque exercice ne fait travailler qu'un type de mémoire très précis et seul ce type de mémoire peut se trouver amélioré. En résumé, ce n'est pas parce que vous allez devenir le roi des mots croisés que vous aurez moins de mal à retenir les numéros de téléphones ou les dates de naissances de la progéniture de vos amis.

 Les plus branchés d'entre vous seront peut-être davantage intéressés par les programmes d'entraînement cérébral des consoles de jeux vidéo. Même remarque : ces jeux peuvent être intéressants pour faire travailler certains types de mémoire très spécialisés, mais ne comptez pas sur eux pour faire "rajeunir votre cerveau" comme un certain Dr Kawashima le suggère...

Sommaire