10 conseils pour booster la mémoire Sainement, tu mangeras

la nourriture sert de carburant à notre cerveau...
La nourriture sert de carburant à notre cerveau... © Kurhan - Fotolia.com

Comme l'ensemble de notre organisme, le cerveau est sensible à la manière dont nous nous nourrissons. C'est dans ce que nous mangeons qu'il va puiser les éléments dont il a besoin pour fonctionner. Mieux vaut donc le chouchouter en lui offrant une alimentation de qualité, riche des éléments qu'il préfère.

Voici une petite liste non exhaustive de la nourriture que notre cerveau affectionne.

 Tordons d'abord le cou à une idée reçue : non, le poisson ne rend pas spécialement intelligent, même s'il est bon pour la santé à bien des égards. Certes, le poisson contient du phosphore mais, contrairement à ce que voudrait la légende, celui-ci n'est pas spécialement bon pour les neurones !

 Cela va peut-être vous surprendre mais le plus important pour avoir un cerveau qui fonctionne à plein régime c'est de privilégier... Les sucres lents.  En effet, ce sont eux qui vont permettre à votre organisme de disposer d'énergie tout au long de la journée. Les sucres rapides, digérés très vite, ne fournissent qu'une énergie immédiate. Céréales, pain, pâtes, riz et pommes de terre doivent donc occuper une place de choix dans votre alimentation.

 Comme pour l'état de forme en général, Omega 3 et 6 jouent un rôle positif sur le cerveau, même si on ne sait pas encore démontrer précisément comment. On les trouve dans les poissons gras sauvages, les huiles type colza, noix ou dans certaines margarines enrichies, par exemple.

 N'hésitez pas non plus à forcer la dose sur les aliments riches en vitamine B : la vitamine B1 joue un rôle positif sur l'humeur, un déficit en B3 provoque des troubles psychiatriques, de même qu'un manque de vitamine B12. Quant à la B9, également connue sous le nom d'acide folique, elle a un rôle direct sur les performances intellectuelles et cognitives. Pour faire le plein en vitamine B, vous pouvez vous lâcher sur les rognons, le foie, le saumon, les abats, les œufs, les huîtres... Pour l'acide folique, misez sur les épinards, les lentilles ou le cresson.

 Comme la vitamine B1, la vitamine A joue un rôle important dans la fabrication des neurotransmetteurs, qui permettent la communication entre les neurones. Vous la trouverez dans les légumes à feuilles ou de couleur orange.

 La vitamine E protège du vieillissement cérébral : vous pouvez assaisonner vos salades avec de l'huile de colza ou de pépins de raisin.

 Mangez de l'avocat, des pêches et des pois si vous voulez faire le plein d'acide L-glutamique, pour synthétiser des neurotransmetteurs Gaba, qui apportent la zénitude nécessaire à un bon apprentissage.

 N'oubliez pas non plus les aliments riches en fer, qui vous permettront d'avoir un sang de bonne qualité, qui transportera donc plus facilement l'oxygène jusque dans votre cerveau.

Sommaire