Symptômes et traitements d'une migraine Migraine ou mal de tête : comment les distinguer

Il arrive à tout le monde d'avoir mal à la tête. Certains maux de tête sont provoqués par la fatigue, le stress ou encore une tension musculaire. D'autres s'accompagnent de symptômes digestifs ou apparaissent lorsqu'on est enrhumé. Alors, comment s'y retrouver ?

On distingue deux types de maux de tête. Les céphalées de tension sont les plus fréquents : on ressent une pression diffuse, peu intense, au niveau du front, associée parfois à une sensation d'étau. Les crises sont courtes et modérées. Les migraines, qui correspondent à 1/10 e des cas sont plus intenses. La douleur "pulse" et se localise le plus souvent d'un seul côté. Par ailleurs, elle s'accompagne parfois de nausées ou d'une photophobie. Migraine et céphalées peuvent même être associées chez les mêmes patients.

Pour diagnostiquer les migraines, il existe cinq critères diagnostic validés pas la Haute autorité de santé.

Répondez aux 5 questions suivantes :

des douleurs d'un seul côté de la tête, qui augmentent à l'effort et qui sont
Des douleurs d'un seul côté de la tête, qui augmentent à l'effort et qui sont associées à des troubles digestives, évoquent le plus souvent des migraines. © Lev Dolgatsjov - Fotolia.com

Si vous répondez "oui" à toutes ces questions, vous souffrez sans doute de migraine. Dans ce cas, il est préférable d'en parler à votre médecin traitant. Il pourra établir un diagnostic et vous prescrire un traitement médicamenteux ou vous suggérer des conseils.

 Avez-vous déjà eu au moins 5 crises de migraine dans votre vie ?

 Sans traitement, vos crises durent-elles de 4 h à 72 h ?

 Vos céphalées répondent-elles à au moins deux de ces quatre critères : les céphalées siègent-elles exclusivement d'un côté ? Sont-elles pulsatiles (vous sentez que cela tape) ? Sont-elles sévères au point d'entraver vos activités quotidiennes ? Sont-elles aggravées par l'effort physique (par exemple, la montée d'un escalier) ?

 Pendant les crises, avez-vous un ou deux signes suivants : nausées et/ou vomissements, photophobie (vous ne supportez pas la lumière), phonophobie (vous ne supportez pas le bruit).

 Entre les crises, vous ne souffrez pas.

La notion de récurrence est très importante, note le Dr Lanteri-Minet*, neurologue au CHU de Nice et chef de service du département Evaluation et Traitement de la Douleur. "N'importe qui peut faire une crise de migraine un jour ou l'autre. Mais ce qui définit la migraine, c'est la répétition des crises".


*Propos recueillis à l'occasion d'une conférence de presse "La migraine, une maladie complexe et sous-diagnostiquée", organisée le 26 novembre 2012 par le laboratoire Zambon.

Sommaire