Prévenir les crises de migraine

Des traitements de fond sont disponibles pour atténuer la fréquence et 'intensité des crises de migraine. Quelques simples règles d'hygiène de vie peuvent également vous éviter la survenue de ces crises handicapantes au quotidien.

Une douleur ténue d'un côté de la tête, accompagnée de nausées et vomissements caractérise la migraine. Elle toucherait environ 12 millions de personnes en France et plus particulièrement les femmes qui sont trois fois plus touchées que les hommes.

Les migraines sont généralement très handicapantes dans la mesure où elles apparaissent avec une telle rapidité et une telle intensité qu'elles perturbent notablement les activités quotidiennes.

Les patients qui y sont sujets suivent le plus souvent un traitement de fond pour atténuer la fréquence des crises et leur intensité. Il se déroule en trois phases : préventive, abortive et en cas de crise.
La prévention médicamenteuse est une solution nécessaire mais pas suffisante pour les migraineux. Vivre avec une migraine chronique implique aussi d'adopter une certaine hygiène de vie.

 

Hygiène de vie

Pour vivre sans cet étau qui se resserre autour de la tête, un peu de bon sens et le respect de certaines règles élémentaires de bon vivre permettent de mener une vie sociale et professionnelle tout à fait épanouissante. Ainsi, parmi les conseils de rigueur pour évacuer les facteurs déclencheurs de migraines, il faut veiller à :

  Eliminer les facteurs de stress. Les migraineux sont en effet particulièrement sensibles au stress, quelle qu'en soit la cause, ils en subissent les effets de plein fouet. En effet, le stress serait le premier facteur déclencheur des crises de migraines selon certaines études. Acupuncture, relaxation, psychothérapie : tout est bon pour combattre le stress ou fuir des situations à risque. Au travail notamment, il faut savoir faire des pauses de façon régulière.

 Pratiquer une activité physique relaxante. Le sport est l'un des meilleurs anti-stress qui soit. Par contre, si vous êtes un adepte de boxe thaïe ou de rafting, il va peut-être falloir revoir votre copie. Préférez des sports doux comme la natation, la marche à pied, le vélo. Pas besoin de forcer, une heure de sport pratiquée régulièrement (une à deux fois par semaine) devrait suffire.

  Eviter les abus de soleil, de sommeil, d'alcool et de tabac. Pas question pour autant de dire adieu au verre de rouge qui accompagne votre magret ou de ne plus jamais faire de grasses matinées. Seulement voilà, la lumière, l'alcool, le tabac et le rythme chronobiologique sont des facteurs aggravants de crises de migraine. Ainsi, essayer de respecter son rythme de sommeil, week-end comme semaine, éviter les atmosphères trop enfumées, trop bruyantes ou trop lumineuses devrait réduire l'intensité et la fréquence des migraines. 

 Bien se nourrir :  Se déstresser, faire du sport, bien dormir, ne pas trop boire, ne pas trop fumer. La liste serait incomplète sans mentionner l'alimentation ! Hormis les conseils d'usage - en particulier manger au minimum 5 fruits et légumes par jour comme le suggère le Plan national nutrition, ne pas manger trop salé, ni trop sucré, ni trop gras - il est important de manger équilibré, sans sauter de repas et à horaires régulières.

Ces conseils d'hygiène de vie, complétés par un suivi scrupuleux du traitement de fond, devraient permettre de réduire à la fois la fréquence et l'intensité des crises de migraine. Par ailleurs, il ne faut pas hésiter à demander aux proches de s'adapter autant que possible à votre condition de migraineux en prenant quelques précautions, comme de ne pas fumer dans la même pièce, ne pas mettre la musique à fond, etc. Eux aussi peuvent participer activement à rendre votre environnement moins agressif pour votr tête migraineuse.