Ce que vous ne savez pas sur l'ostéoporose Le tabac et l'alcool, mauvais aussi pour les os

Les facteurs environnementaux jouent donc à 30 % à 40 % dans le développement de l'ostéoporose. Parmi les risques clairement identifiés, figurent deux éléments bien connus : le tabac et l'alcool.

le tabagisme multiplie par deux le risque de fracture.
Le tabagisme multiplie par deux le risque de fracture. © Designer_Andrea - Fotolia.com

 Le tabagisme influence la densité osseuse de plusieurs manières. Il peut notamment perturber l'absorption du calcium en provenance de l'alimentation, alors que celui-ci est essentiel dans la construction des os. De même, il peut être responsable chez les femmes d'une ménopause précoce, véritable facteur de risque pour l'ostéoporose. En effet, jusqu'à la ménopause, les femmes sont relativement protégées contre la maladie, grâce aux œstrogènes. Plus celle-ci survient précocement, plus les os risquent de perdre en densité rapidement. Le tabac augmente également le risque de développer une bronchite chronique, elle-même facteur d'ostéoporose.

Des études ont ainsi montré que la fragilité osseuse augmentait proportionnellement avec le nombre d'années de tabagisme.

 L'alcool n'est pas bon pour les os lui non plus. Il inhibe les ostéoblastes, ces cellules qui permettent de construire l'os. Par ailleurs, les personnes alcooliques sont souvent dénutries, avec des atteintes hépatiques, elles ont aussi moins d'hormones sexuelles : autant de facteurs qui contribuent à fragiliser les os.

Sommaire