Mal au dos : tout pour en finir Mal de dos : des traitements adaptés

La médecine offre des solutions aux formes plus sévères de mal de dos, variables selon la pathologie diagnostiquée.

- Les médicaments. Les anti-inflammatoires non-stéroïdiens (AINS) constituent la médication de référence en cas de lombalgie. Votre médecin pourra également vous prescrire des myorelaxants, qui permettent de décontracter les muscles. Des antidépresseurs peuvent aussi être utilisés en cas de lombalgie chronique, si un état dépressif est constaté.

- La kinésithérapie. Souvent recommandée en cas de lombalgie chronique, elle permet d'acquérir de bonnes positions au repos ou pendant l'exercice, de muscler le dos et la ceinture abdominale, d'assouplir les membres inférieurs.

L'ostéopathie connaît un véritable engouement et peut notamment se révéler efficace chez les personnes souffrant de douleurs localisées, comme les torticolis ou les lumbago. A la fois préventive et curative, cette médecine manuelle a pour objectif de rééquilibrer les structures ostéo-articulaires et viscérales qui ont perdu leur mobilité. 

médicaments contre le mal de dos.
Médicaments contre le mal de dos. © Piotr Marcinski - Fotolia.com

- La ceinture lombaire. Elle agit comme une sorte de tuteur. Elle est vendue en pharmacie et peut être prescrite par un médecin généraliste.

- L'opération. Dans certains cas de hernie discale, il est indispensable d'opérer, faute de quoi le nerf comprimé pourrait être irrémédiablement endommagé. La chirurgie consiste en l'ablation totale ou partielle du disque intervertébral fautif. Soulignons que le traitement chirurgical doit vraiment être utilisé en dernier recours : une telle opération entraîne des risques non négligeables (nerf endommagé, infection, etc.). Dans d'autres cas, le repos, des analgésiques, des anti-inflammatoires ou des myorelaxants peuvent suffire.

- Les solutions alternatives. Mal du siècle oblige, d'autres méthodes ont fleuri ces dernières années pour tenter de soulager le poids qui pèse sur nos épaules. Vous pouvez consulter parallèlement un chiropracteur (qui soigne en manipulant les vertèbres), faire appel à un masseur ou encore tester les cures thermales ou la relaxation. Attention ! Ne mettez pas votre dos entre n'importe quelles mains et prenez soin de vérifier les références des professionnels que vous consulterez.

Lire aussi

Sommaire