Mal de dos : et si c'était une hernie discale ? Des douleurs qui peuvent toucher le cou ou les pieds

Le siège de l'affection étant le dos, il semblerait logique que les douleurs causées par une hernie y soient localisées. Il est vrai que dans la plupart des cas, les douleurs sont essentiellement lombaires ou alors associées à une sciatique. Oui mais c'est quoi la sciatique, au juste ?

La sciatique est le nom d'une pathologie localisée au niveau d'un des deux nerfs sciatiques. Ce sont les plus gros et les plus longs nerfs de l'organisme, ils courent depuis le bas du dos jusqu'aux pieds. Lorsqu'un nerf sciatique est comprimé (par une hernie donc), enflammé ou lésé, la douleur irradie le long du trajet du nerf jusqu'au pied.

Mais, comme énoncé précédemment, les douleurs dépendent avant tout du disque hernié et de la racine nerveuse comprimée.

 Lorsque c'est un disque de la région lombaire qui est hernié, les douleurs associées sont, logiquement, lombaires. Elles peuvent également, si le nerf sciatique est comprimé lui aussi, causer des douleurs irradiant des fesses jusqu'au pied. A noter que la hernie discale est bien souvent la cause d'une sciatique, mais que d'autres événements peuvent également en être à l'origine : des proéminences anarchiques dues à une arthrose, un œdème dû à la lésion d'un ligament et plus rarement, une tumeur ou la maladie de Paget.  

 Si la hernie est localisée au niveau des cervicales (dans le cou), le patient peut ressentir des douleurs et une certaine raideur au cou, aux épaules, à la poitrine et aux avant-bras. En cas de réelle compression de la racine d'un nerf, des fourmillements, un engourdissement et une faiblesse à la main.

 Pour une hernie qui se développe dans la région thoracique, les symptômes sont plus variés : douleurs dans le haut ou le bas du dos, l'abdomen ou les jambes, selon la racine comprimée.

 

Sommaire