Chiro, kiné, ostéo, rebouteux... S'y retrouver L'ostéopathie, une thérapie qui s'intéresse à l'individu dans son ensemble

Lorsqu'on parle ostéopathie, on imagine souvent quelqu'un qui manipule les os et les articulations pour les remettre en ordre. C'est assez incomplet. En effet, l'ostéopathie se caractérise par le fait que le praticien s'intéresse à l'individu dans sa globalité, à l'ensemble de l'organisme et de l'esprit. "L'homme est un tout par lequel les aspects physique, émotionnel, mental et intellectuel sont liés", précise l'Union fédérale des ostéopathes de France (Ufof).

Pour soigner, l'ostéopathe part donc du principe que tous les tissus et éléments du corps humain entrent en interaction. Il travaille avec ses mains afin de rééquilibrer l'organisme et de rendre leur mobilité aux tissus, en s'appuyant sur une connaissance approfondie de l'anatomie et de la physiologie. Le geste est théoriquement doux et indolore. "Pour autant, le patient peut entendre des craquements, précise Dominique Blanc, président de l'Ufof. Ensuite, la sensation de douleur est très variable d'une personne à l'autre. Cela dépend également des zones soignées. Mais quoiqu'il en soit, il s'agit toujours d'un mouvement très précis, sans violence. Le praticien est à l'écoute du patient."

Différentes techniques sont à la disposition de l'ostéopathe selon la pathologie et la zone à traiter.

 Les techniques structurelles permettent d'agir sur la lésion elle-même. Elles sont employées pour corriger des tensions inappropriées, comme dans le cas d'une entorse par exemple.

 Les techniques fonctionnelles myotensives consistent en des manœuvres de contraction-relâchement musculaires. Elles permettent notamment de venir à bout d'une phase aiguë de lumbago.

 Les techniques fonctionnelles sont utilisées pour soigner des phases hyper-aiguës de la maladie. L'ostéopathe effectue alors des mouvements des mains à peine perceptibles par le patient.

 Les techniques crânio-sacrées consistent en des actions très douces au niveau du crâne. Elles sont souvent employées chez les nourrissons.

 

Sommaire