En cure thermale pour oublier l'arthrose Une cure remboursée par la sécu !

Bonne nouvelle : si vous souhaitez effectuer une cure thermale contre l'arthrose, vous pouvez bénéficier d'un financement (partiel) de la part de la sécurité sociale. A condition toutefois de respecter un certain parcours médical.

lorsque prescrites pas un médecin, les cures thermales sont partiellement
Lorsque prescrites pas un médecin, les cures thermales sont partiellement remboursées par la sécurité sociale. ©  herreneck - Fotolia.com

 Première étape : c'est le médecin traitant ou le rhumatologue qui prescrit une cure dans le cadre du traitement contre l'arthrose. Le patient doit envoyer ce bordereau à sa caisse d'assurance maladie, laquelle lui fournira son accord sous forme d'un papier imprimé : c'est le sésame pour entrer en cure.

 Deuxième étape : sur son ordonnance, le médecin a indiqué l'établissement dans lequel il souhaite que le patient effectue sa cure. Il s'agit toujours d'un établissement agréé, spécialisé dans le traitement de la pathologie en question. Le patient doit alors contacter l'établissement pour prendre rendez-vous avez le médecin thermal. C'est lui qui va définir le programme détaillé que devra suivre le patient. Pour l'arthrose, le seul programme remboursé par la sécu est de 18 jours de soins, étalés sur trois semaines.

 Troisième étape : une fois l'ordonnance de ce médecin obtenue, c'est le début des réjouissances ! Il faut suivre les 18 jours de soins pour être remboursé.

La prise en charge par la sécurité sociale comprend les frais médicaux, de transport et d'hébergement. Attention, tous ces pôles ne sont pas indemnisés de la même façon : les dépenses médicales sont prises en charge de manière forfaitaire, alors que les dépenses non médicales feront l'objet d'un remboursement en fonction des ressources du patient. Dans certains cas, le patient peut percevoir une indemnité journalière.

Parmi les dépenses médicales, on distingue le forfait de surveillance médicale, qui correspond à la surveillance effectuée par le médecin de la cure pour l'ensemble des actes médicaux, et le forfait thermal, qui correspond aux soins et aux traitements de la cure elle-même. Le premier est remboursé à 70 % sur la base du tarif conventionnel, tandis que le second est pris en charge à 65 % sur la base d'un tarif forfaitaire conventionnel qui varie d'une cure à l'autre.

Si le patient effectue des soins dits "de confort" en dehors de son forfait thermal, ils sont à sa charge.

Sommaire