Crise de goutte : symptômes et traitements

Maladie plutôt masculine, la goutte se manifeste par des douleurs intenses et une inflammation de l'articulation atteinte. Que faire pour soulager une crise de goutte ?

Crise de goutte : symptômes et traitements
© Maridav - Fotolia.com

La goutte est une maladie inflammatoire affectant plus particulièrement la base du gros orteil. Maladie plutôt masculine, elle se manifeste par des douleurs intenses (cisaillement), ainsi qu'une enflure ou une rougeur de l'articulation atteinte. Mais quelles sont les causes d'une crise de goutte ? Comment prévenir et soulager cette affection ?

 Les causes d'une crise de goutte
Proche de l'arthrite dans ses manifestations, la goutte est une maladie chronique causée par un dysfonctionnement du métabolisme de l'acide urique. L'augmentation du taux d'acide urique, qui compte de multiples causes et facteurs de risques, entraîne sa cristallisation soudaine : les dépôts de cristaux se déposent alors dans les articulations. Ce phénomène est déclencheur d'une crise de goutte, qui peut durer d'une à deux semaines. Celle-ci affecte fréquemment la base du gros orteil, sachant que les chevilles, les talons et genoux sont d'autres articulations fréquemment touchées.

 Agir sur certaines causes et facteurs de risques
Certains facteurs de risque sont directement liés à l'augmentation d'acide urique : la consommation d'aliments riches en purines -des molécules azotées présentes notamment dans les viandes et abats et certains poissons (sardines et hareng)-, la consommation excessive d'alcool, un taux élevé de graisse dans le sang, ou encore la prise de certains médicaments (ex : diurétiques) font partie des facteurs favorisant la survenue de cette affection.

Une bonne hygiène de vie, et la suppression ou la substitution de certains médicaments contribuent à prévenir le risque de récidive de crise de goutte.

 Traitement symptomatique et à plus long terme
En période de crise, le traitement est essentiellement symptomatique : il vise à soulager l'articulation touchée. Le repos, la pause de glace, et l'arrêt simultané d'une alimentation riche en purines, permettent de soulager la douleur, de même que la prise d'anti-inflammatoires non stéroïdiens. A plus long terme, plusieurs médicaments permettent de diminuer les risques de récidive de crise de goutte : en augmentant l'excrétion de l'acide urique, ou en diminuer sa production.

N'hésitez pas à consulter votre médecin traitant si vous êtes sujet à des crises de goutte : il est important de diagnostiquer correctement cette affection pour prévenir les risques de complications, rénales notamment.

Repères
*Maladie inflammatoire touchant plutôt les hommes (à partir de 30 ans).
*Les premières crises surviennent après la ménopause pour les femmes.
*Traitements : symptomatique (douleurs), régime alimentaire équilibré.