Déchirure musculaire : le repos pour principal traitement

La déchirure musculaire se soigne bien pour peu que l'on ait les bons réflexes et que l'on fasse preuve de patience lors du traitement. Voici donc quelques conseils pour vous remettre sur pied.

Elle survient souvent après un effort violent ou faute d'échauffement chez le sportif. Mais elle peut aussi être consécutive à un coup. Dans tous les cas, la déchirure musculaire est soudaine et fait très mal. Les personnes qui l'ont vécue la décrivent comme une sensation de coup de poignard à travers le muscle touché. Cette douleur correspond à la rupture des fibres musculaires. Il devient alors complètement impossible de se servir du muscle en question. Ce qui peut entraîner une impossibilité de se mouvoir s'il s'agit d'un muscle de la jambe.

Le traitement des déchirures musculaires se fait en deux temps.

 Dans l'immédiat, il s'agit avant tout de calmer la douleur et d'éviter que l'hématome grossisse, tout en consultant le plus rapidement possible un médecin.

- La glace est particulièrement efficace : elle endort un peu la douleur et permet de resserrer les vaisseaux sanguins, ce qui devrait limiter l'hémorragie. A faire environ 10 minutes toutes les heures. Vous pouvez, au choix et selon ce que vous avez sous la main, utiliser les sprays réfrigérés à cet effet ou une poche de glace maison. Il suffit pour ce faire de mettre de la glace dans un sac, et de l'appliquer sur le muscle abîmé, en ayant pris soin de glisser une épaisseur de tissus entre la peau et le sac.

- Toujours pour limiter les dégâts, il est recommandé d'enserrer la partie endolorie dans un bandage compressant.

- Le muscle ne doit plus du tout être sollicité avant avis médical, vous risqueriez d'aggraver la blessure.

 Dans un second temps et après consultation d'un médecin, vous serez très probablement soumis à un repos forcé de plusieurs jours à plusieurs semaines, selon l'étendue de la déchirure.

- Il est particulièrement important de ne pas solliciter le muscle blessé pendant plusieurs jours après l'accident.

- De même, il ne faut surtout pas masser la partie douloureuse, ni y appliquer de compresses chaudes.

- Il faut essayer de garder le plus possible ce muscle surélevé par rapport au reste du corps.

- Pour atténuer la douleur, vous pouvez prendre des antalgiques classiques ou des anti-inflammatoires, à discuter avec votre médecin.

 L'activité doit être reprise progressivement, selon le calendrier que vous aura indiqué votre médecin. Si vous êtes sportif, vous serez probablement interdit de stade pendant un bon moment. Compter six semaines en général. Il est parfois possible de reprendre une activité sportive partielle, sans solliciter le muscle blessé, pour maintenir une bonne forme physique afin de faciliter la reprise de l'entraînement par la suite.

 Le médecin pourra parfois prescrire des séances de kinésithérapie pour faciliter la récupération.

En respectant à la lettre le calendrier et les soins préconisés par votre thérapeute, vous deviez être tout à fait opérationnel à la fin de la période de convalescence : à vous, à nouveau, le saut à la perche, les tours de stade ou les longueurs de piscine !

 

En savoir plus

Comment échapper au claquage musculaire

Des questions sur les déchirures musculaires ? Posez-les sur le Forum Santé !

 


 

Vivre avec