"Les microbes des autres, non merci !"

Ils sont partout, ils sont vecteurs de maladies diverses et variées... Difficile d'éviter les microbes ! Sauf pour certains lecteurs qui, avec quelques astuces, limitent la contagion.

A l'approche de l'hiver, les rhumes, angines, gastro et autres grippes s'invitent et vagabondent joyeusement d'un organisme à l'autre...

Que ce soit à cause des postillons d'un malade qui a malencontreusement oublié de mettre sa main devant sa bouche en éternuant, en touchant une barre de métro largement contaminée par des milliers de microbes ou simplement "par hasard", les moyens de tomber malade sont pratiquement déclinables à l'infini. Mais certains lecteurs ne l'entendent pas de cette oreille et comptent bien éviter de passer par la case "malade". Voici leurs astuces pour que les microbes tracent leur route sans passer par chez eux.

 

Sweetshadow : "Si on y regarde de près tout est vecteur de contagion. Il ne faut donc pas faire une fixation sur les microbes, germes, bactéries ou autres ! Difficile de plus de se protéger de la promiscuité respiratoire. Pour ce qui est de la salle d'attente du médecin, j'essaie d'arriver tôt de manière à rester le moins longtemps possible au contact des patients.
J'essaie dans la mesure du possible de ne pas mettre un combiné téléphonique au contact de ma peau. Pour les toilettes, j'utilise les serviettes ou du papier toilette pour les robinets, poignées... Je me sers aussi des gants souvent mis à disposition pour mettre de l'essence.
Cependant, l'essentiel pour moi est d'avoir une excellente hygiène des mains avant certains gestes. Trop d'hygiène tue l'hygiène. Cela ne sert à rien de se laver les mains cinquante fois pas jour si ce n'est pas au bon moment. J'ai des chiens, je les caresse et joue avec eux sans pour cela faire de l'hygiène une obsession. Par contre dès que je dois préparer à manger, dès que je reviens de faire les courses, que je rentre du travail, avant et après être allée aux toilettes, lavage soigneux des mains.


Sonia  : "Le téléphone de mon poste est utilisé par beaucoup d'employés, l'ordi aussi et le pire c'est au toilettes ! Certaines filles ont une très vague idée de ce que représentent l'hygiène et la propreté... Tous les jours, je nettoie le combiné téléphonique et même avant de m'en servir dans la journée. Heureusement, les vitrines de mon rayon font une séparation d'avec les clients car ils toussent, soufflent, postillonnent ! Et aux toilettes, je ne touche rien, je me sers tout le temps d'un essuie-tout pour fermer le verrou et la poignée de porte et en dernier, lorsque je me sèche les mains, avant de sortir, je me sers de cet essuie-tout pour ne pas toucher la poignée de la porte principale, la pire ! Beaucoup, en effet, ne se lavent pas systématiquement les mains... Alors que penser du reste ! Bon allez, j'arrête !"

 

Naïma : "Je pense que l'on est exposé partout même chez soi, il suffit d'un refroidissement ! Je ne pense pas pouvoir me protéger. Par contre, si je suis malade, chez moi je me lave au savon les mains et le visage au lieu d'utiliser le mouchoir en papier que je n'utilise que pour éternuer ou tousser, aussi bien chez moi qu'ailleurs. Ainsi, je ne contamine personne et mon hygiène est parfaite ce qui fait que je ne reste pas longtemps malade."

"J'aère mon logement, même en hiver, pour renouveler l'air ambiant "


Marie-France : "Lorsque je me trouve dans certaines situations (les lieux publics, les salles d'attentes, les transports), je prends certaines précautions, dans les salles d'attentes j'évite de consulter les revues touchées par tout le monde, j'évite aussi de toucher les poignées de portes, je ne pose jamais mon sac à mains par terre, je mets ma main devant ma bouche s'il me vient l'envie d'éternuer ou de tousser, je me lave les mains et je dispose dans mon sac à main d'un petit flacon qu'on trouve en grande surface et qui me permet de me désinfecter les mains, c'est pratique et vite fait, bien sûr je fais très attention dans les toilettes publiques aussi."

Des solutions plus personnalisées

Claire : "Je suis une adepte des plantes et des produits naturels, mais prudente vis-à-vis de l'utilisation des huiles essentielles (efficaces ? Parfois dangereuses ?). J'utilise donc un produit naturel qui est surtout hyperpurifiant. Le plus, c'est qu'il est alimentaire et donc sans aucun danger pour petits et grands. Le principe actif utilisé est le bs33, et sa particularité c'est qu'il détruit tous les microbes (dans l'air, sur les mains...). J'utilise le parfum d'intérieur pour vaporiser dans les pièces (parfum très agréable) et je m'en frotte régulièrement sur les mains. Un vrai miracle : plus de rhumes, l'air est purifié (plus de mauvaises odeurs) et je ne suis plus jamais malade. Je le conseille vivement à tous ceux qui veulent éviter les médicaments !


Florence : "Je prends chaque matin de la vitamine C naturelle (acérola), et je fais une cure d'un mois au printemps et à l'automne de compléments alimentaires qui boostent l'organisme, tels que le chlorure de magnésium et les probiotiques. (...). J'aère mon logement, même en hiver, pour renouveler l'air ambiant car on ignore trop souvent qu'il peut être parfois plus pollué qu'au dehors."

 

En savoir plus sur la rubrique santé

Témoignez-vous aussi

 

Affronter les maux de l'hiver

Avec le retour de l'hiver, les désagréments du froid reviennent. Doigts gelés, lèvres gercées, gorge enrouée, éternuements à répétition... Comment s'en débarrasser une fois pour toutes ? Lire

 

5 petits maux à soigner tout seul

Mal au ventre, aux dents, à la tête, à la gorge, règles douloureuses... Alors que certains médicaments seront bientôt vendus en libre-service, le point sur 5 maux du quotidien à traiter soi-même et sur les règles de prudence à respecter. Lire