Le tabac aggrave la maladie de Crohn

L'association François Aupetit (afa) en partenariat avec le laboratoire Abbott a lancé une campagne de mobilisation sur les effets aggravants du tabac sur la maladie de Crohn. Ce risque peu connu des patients et du grand public est augmenté de 50% chez les fumeurs actifs.

Le tabac aggrave la maladie de Crohn
© Gabriel Blaj - Fotolia.com

 Près de 120 000 personnes souffrent aujourd'hui de la maladie de Crohn, maladie inflammatoire chronique de l'intestin (MICI). Prédispositions génétiques, facteurs environnementaux, etc., les causes de la maladie sont encore floues. En multipliant par deux le risque de développer la maladie, le tabac est toutefois le seul facteur de risque environnemental avéré.

Les effets néfastes du tabac sur l'évolution de la maladie de Crohn sont en effet prouvés. Les patients peuvent subir une augmentation de l'intensité et de la fréquence des poussées inflammatoires intestinales et même avoir recours à un traitement plus lourd comme des immunosuppresseurs.

Les malades anciens fumeurs peuvent cependant présenter une évolution semblable aux non-fumeurs. En ayant un sevrage tabagique d'au moins un an, le risque de rechute est réduit de 65% chez les anciens fumeurs. De plus, le nombre de poussées et leurs besoins en corticoïdes et en immunosuppresseurs diminuent.

Un livret d'information spécifique sur le sevrage tabagique et la maladie de Crohn sera disponible dès le 15 juin chez les gastro-entérologues, sur www.afa.asso.fr et sur www.vousnetespasseul.fr

Source : Communiqué de presse de l'afa