1 Française sur 2 consacre de 30 minutes à 1 heure par jour à son hygiène personnelle

C'est ce que révèle une étude internationale sur l'hygiène, réalisée sur un échantillon de 7 000 personnes dans 8 pays et menée par l'Institut TENA.

1 Française sur 2 consacre de 30 minutes à 1 heure par jour à son hygiène personnelle
© Brebca - Fotolia.com
hygiene 4373050 brebca fotolia
1 Française sur 2 consacre de 30 minutes à 1 heure à son hygiène personnelle. © Brebca - Fotolia.com

Loin de leur mauvaise réputation et des clichés sur leur manque d'hygiène présumé, les Français apparaissent très attentifs au soin qu'ils apportent à leur corps selon cette étude internationale (SCA-TENA/United Minds).

De fait, 1 Française sur 2 consacre de 30 minutes à 1 heure à son hygiène personnelle, 58 % des Françaises ont décidé récemment de ne pas se rendre dans des toilettes publiques à cause du manque d'hygiène et de propreté et 97 % se sentent mal à l'aise en société lorsqu'elles ne se sont pas lavé les mains.

De plus, les Françaises déclarent consacrer en moyenne 46 minutes par jour à s'occuper de leur hygiène personnelle, ce qui est plus que les Suédoises qui y passent 32 minutes par jour mais moins que les Mexicaines qui culminent à 48 minutes !

Autre résultat marquant de cette étude : 81 % des mères françaises déclarent que l'hygiène personnelle de leur enfant est très importante dans leur éducation (contre 72 % des hommes), bien avant le fait de bien travailler à l'école (61 %) ou les bonnes manières (64 %).

Les Françaises sont par ailleurs très soucieuses de l'image qu'elles renvoient aux autres en société et dans des proportions largement supérieures à celles observées dans les autres pays occidentaux. Ainsi, 97 % des femmes françaises se sentent mal à l'aise en société lorsqu'elles ne se sont pas lavé les mains ou lorsqu'elles ne se sont pas lavé les dents (84 % pour les Allemandes) et 94 % lorsqu'elles ne se sont pas douchées (78 % pour les Anglaises).

Des chiffres qui montrent bien que de nos jours, l'hygiène fait partie intégrante de nos vies. Au-delà du simple besoin d'être propre pour se débarrasser des microbes et se protéger des diverses infections, hygiène du corps rime avec bien-être physique mais également psychique. 

 Lire aussi

Notre dossier Hygiène intime : ces questions qu'on n'ose pas poser