Somnolence : les Français dorment debout ! Faire la sieste pour évacuer la somnolence

rien de tel qu'une petite sieste pour récupérer !
Rien de tel qu'une petite sieste pour récupérer ! © Benicce - Fotolia.com

Voilà un conseil tout simple de bon sens, même s'il est loin d'être toujours facile à appliquer... Si on est fatigué, il faut dormir ! Faire la sieste quand on a un petit coup de pompe en journée ne figure pourtant pas parmi les premières mesures prises par les victimes de somnolence : un tiers d'entre elles font d'abord appel au café ou au thé pour tenter de se donner un petit coup de fouet. A l'inverse, seul 1 Français sur 10 pratique la sieste au moins 3 fois par semaine.

Mais même là, la pratique n'est pas idéale : on a tendance à siester trop longtemps (1 h 21 pour les somnolents, 0 h 52 pour les non-somnolents). Cela n'est pas souhaitable parce qu'on entame un cycle de sommeil que l'on risque de couper en plein milieu, entraînant une sensation de fatigue plutôt que de repos au réveil. Par ailleurs, une sieste trop longue risque de perturber la nuit suivante.

Sieste idéale

A quoi ressemble donc la sieste idéale ?

 Une "sieste physiologique" ne devrait pas durer plus de 20 minutes.

 Elle devrait idéalement se faire en début d'après-midi, après la pause déjeuner. En effet, l'organisme est régulé de telle façon qu'il connait une baisse de vigilance entre 13 h et 20 h. Une petite sieste au début de cette période permet de retourner travailler (ou de vaquer à ses occupations) avec une énergie renouvelée.

Il ne vous reste donc plus qu'à convaincre votre boss d'installer des transats dans la salle de pause...

Sommaire