Saignement de nez : que faire ?

Fréquent chez l'enfant et chez l'adulte à partir de 50 ans, le saignement de nez résulte généralement d'une lésion bénigne de la muqueuse qui tapisse l'intérieur des narines. Quelle conduite tenir devant cette affection spectaculaire mais le plus souvent sans risque pour la santé ?

Saignement de nez : que faire ?
© Detailblick - Fotolia.com

Quelles sont les causes les plus fréquentes d'un saignement de nez ?
Chez l'enfant, ce symptôme hémorragique survient généralement souvent suite à un micro-traumatisme. Recevoir un coup de coude, éternuer et se moucher énergiquement, ou se gratter le nez peuvent suffire à léser une zone située à 1 cm de l'entrée de la narine, appelée tache vasculaire de Kiesselbach Escat. La lésion entraîne une légère hémorragie qui s'interrompt spontanément au bout de quelques secondes ou quelques minutes.
La température froide, la sécheresse de l'air, la modification de la pression atmosphérique (changement d'altitude) et une inflammation de la muqueuse du nez (rhinite infectieuse) sont d'autres causes fréquentes des saignements de nez.

Quelles sont les caractéristiques d'un saignement de nez bénin ?
Un saignement de nez bénin se caractérise par un écoulement de sang unilatéral (par une seule narine) : l'hémorragie est peu abondante (au goutte à goutte) et n'a pas de retentissement sur l'état général.

Quelle conduite tenir si votre enfant saigne du nez ?
En cas d'épanchement bénin, il est recommandé d'asseoir votre enfant. Contrairement à une attitude répandue, il est contre-indiqué de lui faire pencher la tête en arrière : en effet, le sang s'écoulera dans la gorge dans cette position.
- Dans un premier temps, moucher les fosses nasales pour évacuer les caillots, puis comprimer l'aile du nez pour permettre la coagulation.
- Pour aider à stopper les saignements, vous pouvez appliquer une compresse d'eau froide sur les narines ou introduire une mèche hémostatique afin d'accélérer la coagulation locale.
Si les saignements se répètent, il est parfois nécessaire de cautériser la tache vasculaire pour éviter une récidive : ce geste est pratiqué au cabinet médical.

Comment identifier un saignement de nez potentiellement grave ?
En cas de saignement de nez abondant, répété, ou bilatéral (écoulement par les deux narines) et qui s'accompagne d'une altération de l'état général (ex : pâleur), il est impératif de consulter rapidement votre médecin traitant ou de contacter le service d'aide médicale d'urgence. La déglutition de caillots de sang est un autre symptôme qui doit alerter. Ces symptômes peuvent être indicateurs d'une maladie sous-jacente (ex : tumeur des fosses nasales) et motivent une prise en charge médicale d'urgence.

Repères
- Symptôme bénin dans la majorité des cas
- Concerne particulièrement les enfants entre 2 et 10 ans
- Causes : traumatisme, rhinite, sécheresse de l'air

==Pour aller plus loin==
Le saignement du nez, sur le site de la Société Française d'ORL.

angie profil 120 80
Angie. © Journal des Femmes

Conseils santé, entraide, traitements... Participez au Forum Santé !