Des compléments alimentaires, mais pas n'importe lesquels

on peut se supplémenter en hiver, si une carence est avérée.
On peut se supplémenter en hiver, si une carence est avérée. © Sean Prior - Fotolia

En hiver, les pharmacies proposent de nombreux compléments alimentaires : vitamines, minéraux, probiotiques, gelée royale... Certains peuvent effectivement renforcer les défenses immunitaires, dans des cas bien précis et avec l'avis d'un médecin.

Les conseils du Dr Jean-Paul Curtay, médecin spécialisé en nutrithérapie

"Le magnésium est nécessaire pour transformer les calories en énergie, utile pour résister aux infections. Comme l'alimentation n'en apporte pas toujours assez, on peut donc se supplémenter s'il y a une carence.
 La vitamine D, indispensable à de bonnes défenses anti-infectieuses, est largement apportée par les rayons du soleil en été. On en manque donc en hiver. Aussi, après un dosage sanguin, le médecin peut en prescrire.
 Quant aux probiotiques, qui réduisent non seulement les risques de candidose et de gastro-entérite mais contribuent aussi à de meilleures défenses immunitaires, ils peuvent se prendre à l'entrée de l'hiver, après une gastro ou un traitement aux antibiotiques. Attention toutefois aux yaourts à boire "alicaments" vantés par les publicités, qui apportent souvent trop de sucre.
 Parmi les autres compléments qui peuvent faire l'objet d'une cure l'hiver, on peut aussi citer les vitamines E et B6, le zinc et la propolis."