Le Primpéran interdit chez les moins de 18 ans

Le fameux médicament contre les nausées et les vomissements est désormais contre-indiqué chez les enfants et les adolescents. Son principe actif, le métoclopramide, est à l'origine d'effets indésirables neurologiques.

Après avoir réévalué le rapport bénéfices/risques du métoclopramide (Primpéran® et génériques), l'Afssaps a décidé de le contre-indiquer chez les moins de 18 ans. Celui-ci peut notamment provoquer des tremblements, des mouvements anormaux de la tête et du cou. Ces effets représenteraient, selon l'Agence, une part importante des effets indésirables chez l'enfant, liés en partie à un surdosage.

Le métoclopramide est une molécule commercialisée en France depuis les années 1960. Chez l'enfant, elle existe sous forme de solution buvable, de comprimés, de suppositoires ou de solution injectable. Le Primpéran® et ses génériques sont délivrés sur ordonnance et remboursés en partie par l'Assurance maladie.

En pratique, l'Afssaps recommande :
 Si le métoclopramide a été prescrit à votre enfant dans le cadre d'une chimiothérapie anticancéreuse, n'interrompez pas de vous-même le traitement : prenez contact avec votre médecin afin de discuter avec lui des autres possibilités de traitements.
 Si le métoclopramide a été prescrit pour des vomissements, en dehors d'une chimiothérapie anticancéreuse, et que le traitement est encore en cours, consultez votre médecin afin d'instaurer un traitement de remplacement.
 Vous devrez rapporter à votre pharmacien les boîtes entamées ou non utilisées.

Source : Site de l'Afssaps.

Médicament / Santé de l'enfant