Piqûres de méduse

Les bons gestes en cas de piqûres de méduses

Chaque été, les journaux télévisés, sans doute en panne d'inspiration pendant une période où l'actualité ronronne au soleil, nous ressortent leur éternel sujet sur les méduses qui envahissent les endroits de baignade, sans que l'on sache, à l'issue du reportage, si les piqûres de méduses sont dangereuses ni comment réagir... Leçon de rattrapage si vous envisagez de partir au bord de mer !

Les piqûres de méduses sont-elles dangereuses ?

Non, à moins d'appartenir à la petite minorité de personnes allergiques, ou si vous partez sous les tropiques, où les méduses sont plus virulentes. Néanmoins, il est certain que leur piqûre est très douloureuse et peut provoquer une vive brûlure et/ou une forte douleur, qui peut s'apparenter à celle d'une décharge électrique. À la suite d'une piqûre de méduse, des lésions cutanées surviennent, souvent très irritantes et durant plusieurs jours. En cas d'allergie, les piqûres de méduses peuvent mener à un choc anaphylactique ou à un oedème de Quincke. Il faut alors appeler immédiatement les services de secours.

Que faire en cas de piqûres de méduses ?

Oubliez les idées reçues complètement fausses : non, l'urine ou l'alcool ne soignent pas une piqûre de méduse ! Dans la mesure du possible, il faut éviter de bouger la partie du corps touchée. Rincez la zone piquée à l'eau de mer - il faut absolument éviter de rincer à l'eau douce -, ne frottez surtout pas, puis disposez du sable sur la plaie. Laissez sécher le sable, puis rincez de nouveau à l'eau de mer. Si vous voyez que des morceaux de dards sont restés dans la peau, retirez-les délicatement avec une pince à épiler. Si vous avez été piqué sur le visage, rincez-vous les yeux avec du sérum physiologique et appelez les secours. Si la piqûre est très étendue, vous pouvez la rincer avec de l'eau chaude ou du vinaigre d'alcool chaud. En cas de douleur, prenez du paracétamol. Et, bien entendu, si la douleur persiste, consultez un médecin.