Phytothérapie : la santé par les plantes Les règles d'or de la phytothérapie

au moindre doute, consultez votre pharmacien avant d'utiliser des plantes pour
Au moindre doute, consultez votre pharmacien avant d'utiliser des plantes pour vous soigner. ©  Diego cervo - Fotolia.com

Se soigner par les plantes n'est pas anodin. Par définition, les plantes médicinales possèdent des principes actifs. Il convient donc de ne pas faire n'importe quoi et de ne pas en abuser, sous peine de se sentir plus mal à l'arrivée qu'au départ.

Voici donc quelques règles de base à respecter avant de vous lancer dans la fabrication de vos mixtures.

1  Vérifier avant tout que vous choisissez bien des plantes non vénéneuses. Une tisane à la cigüe risquerait de ne pas vous faire beaucoup de bien. Si vous ne vous y connaissez pas suffisamment en plantes, l'herbier de la bibliothèque ne suffira pas. Comme pour les champignons, demandez conseil à votre pharmacien en lui amenant la plante convoitée pour qu'il confirme (ou pas) son nom et son absence de toxicité.

2   Choisissez bien la "marchandise". "Une trentaine de plantes médicinales sont aujourd'hui en vente libre, explique Sylvie Merle, phytothérapeute. Cela signifie que l'on peut les trouver sur les marchés par exemple. Mais c'est comme tout, certaines plantes peuvent être de plus ou moins bonne qualité. L'idéal, c'est de connaître le producteur. Dans le doute, optez pour du bio, c'est le plus sûr."

 Ne forcez pas les doses. Encore une fois, les plantes médicinales sont des médicaments. Etre tenté de surdoser pour aboutir plus vite à un résultat ne peut que créer des problèmes. "Même la menthe, pourtant inoffensive a priori, peut devenir nocive lorsqu'elle est prise à des doses très importantes", confirme Sylvie Merle.

 Ne dépassez pas trois semaines de traitement phyto. S'il s'agit d'un traitement au long cours, alors mieux vaut alterner régulièrement les plantes qui composent votre mélange. Quoiqu'il en soit, faites des pauses de quelques jours de temps en temps.

 Si vous tentez de soigner un mal ponctuel par automédication, type rhume, fièvre, troubles digestifs... Consultez rapidement un médecin si les troubles ne disparaissent pas. D'une manière générale, en cas de doute, consultez un médecin.

 Femmes enceintes, enfants et personnes fragiles doivent redoubler de prudence s'ils utilisent la phytothérapie. En particulier, certaines plantes peuvent provoquer des avortements spontanés. D'autres pourraient engendrer des troubles importants. Demandez toujours conseil à votre pharmacien avant d'utiliser ces plantes.

Sommaire