Phytothérapie : la santé par les plantes Quelle compatibilité avec la médecine allopathique ?

Qu'on se le dise, vous ne trouverez pas de guéguerre entre les pro-phyto et les anti-phyto. Pour la bonne raison que la phytothérapie n'empiète pas vraiment sur la médecine traditionnelle. "Au contraire, nous venons souvent en complément, souligne Michel Tourrasse. C'est particulièrement vrai avec les cas de cancer. Nous ne nous substituerons jamais au traitement allopathique. En revanche, de nombreuses plantes peuvent avoir des effets bénéfiques tels que réduire les nausées et vomissements liés à la chimiothérapie, renforcer les défenses immunitaires, etc. D'ailleurs, beaucoup de cancérologues nous envoient leurs patients car ils ont bien compris qu'ainsi, ils toléraient mieux les traitements."

France pas en avance

Un hic, tout de même, en France : les traitements phytothérapeutiques ne sont pas remboursés. C'est que, si la phytothérapie connaît un revival ces dernières années, elle a bien longtemps été ignorée des Français. "C'est vrai qu'il y a un regain d'intérêt, confirme Sylvie Merle, mais il se porte surtout sur l'aromathérapie et les Fleurs de Bach plus que sur la phytothérapie au sens strict."

Pour Michel Tourrassse, "la France n'est pas particulièrement en avance en phytothérapie. Dans des pays comme l'Allemagne ou la Suisse, elle fait depuis longtemps partie de la palette d'outils à la disposition des médecins. En Allemagne, elle est même souvent utilisée en première intention thérapeutique au lieu d'être prise comme un pis-aller lorsque l'allopathie n'a pas fonctionné. Ceci dit, elle est en plein essor de notre côté du Rhin et enregistre une croissance à deux chiffres. Je pense que cela s'explique par le fait que de plus en plus d'études scientifiques prouvent les vertus des plantes médicinales. Et puis, cela va de pair avec le mouvement écologique de ces dernières années. Sans compter qu'il y a très peu d'effets secondaires, contrairement aux traitements allopathiques." Ajoutez à cela que de plus en plus de médicaments traditionnels sont déremboursés et vous avez là l'équation gagnante pour assister à l'essor de la phytothérapie.

Sommaire