Monoxyde de carbone : soyez vigilant

Le froid pointe le bout de son nez et vous vous dites qu'il serait temps de penser à remettre en route la chaudière pour chauffer la maison. Avez-vous pensé à la faire inspecter par un professionnel avant ? Ne prenez pas de risque, un mauvais état de votre installation peut entraîner une mauvaise combustion, responsable d'intoxication au monoxyde de carboneLe monoxyde de carbone (CO) est la première cause de mortalité par intoxication en France. La chaudière est la source d'intoxication au monoxyde de carbone dans l'habitat la plus fréquemment mise en cause avec 42,4 % des cas d'intoxications. Chaque année les journaux télévisés relatent des faits divers parfois tragiques sur des cas d'intoxication au monoxyde de carbone.  
Le monoxyde de carbone est un gaz asphyxiant indétectable : il est invisible, inodore et non irritant. Pourtant, tous les appareils fonctionnant au gaz, au bois, au charbon, à l'essence, au fuel ou encore à l'éthanol sont susceptibles en cas de dysfonctionnements de dégager du monoxyde de carbone. Avant l'hiver, pensez à faire venir un professionnel qualifié pour contrôler votre installation et vos conduits d'évacuation des fumées. En période froide, l'aération des logements est moins régulière, il faut cependant être vigilant à la qualité de l'air à l'intérieur. L'aération quotidienne doit être de 10 minutes par jour minimum, même quand il fait froid pour assurer un renouvellement de l'air.    
Source : INPES
www.inpes.sante.fr