Maladies de la thyroïde : symptômes et traitements Les goitres et les nodules

c'est souvent par la palpation du cou que l'on détecte les nodules.
C'est souvent par la palpation du cou que l'on détecte les nodules. © JPC-PROD - Fotolia

Ces soucis concernent entre 4% et 5% de la population. Sans que l'on sache pourquoi, la thyroïde change petit à petit de forme. Elle peut grossir, jusqu'à créer une protubérance disgracieuse à la base du cou : c'est le goitre. Parfois, elle est bosselée : ce sont des nodules, des petites boules qui se greffent sur la thyroïde. On parle alors de goitres nodulaires. Ces petites tumeurs sont la plupart du temps bénignes.

 Le goitre "simple" a souvent une origine familiale. Cela signifie tout simplement que l'on a une thyroïde plus grosse que la moyenne, sans qu'elle produise trop d'hormones pour autant. Il n'y a donc aucun dysfonctionnement et pas de traitement. Il suffit de surveiller la thyroïde régulièrement (une fois par an, par exemple).

Parfois, le médecin prescrira tout de même des hormones thyroïdiennes, ce qui permettra à la glande de se reposer, dans l'espoir qu'ainsi elle diminue. Dans certains cas, si le goitre devient trop volumineux et gênant (notamment s'il progresse vers le bas, on parle alors de goitre plongeant), il faudra opérer et retirer totalement la thyroïde. Cela signifie que le patient devra ensuite prendre des hormones de synthèse toute sa vie.

Le goitre peut avoir une origine familiale

 Le cas des nodules est un peu plus compliqué. Ils sont souvent découverts par hasard, lorsqu'on palpe son cou par exemple. Bénins dans 95 % des cas, ils peuvent être très différents.
- Les micro-nodules sont tout petits : moins de un centimètre. En général, le médecin n'y touchera pas et se contentera de les surveiller car il est extrêmement peu probable qu'ils soient cancéreux.
- Les nodules toxiques sont ainsi nommés parce qu'ils se sont mis à fabriquer des hormones thyroïdiennes en excès, sans commande de l'hypophyse. Ils provoquent donc une hyperthyroïdie et il faut s'en débarrasser. Ces nodules encombrants sont toutefois de nature bénigne.
- D'autres nodules sont dits non-sécrétants : ce sont des tumeurs bénignes, qui ne produisent pas d'hormones et sont donc inoffensives.
- Les nodules cancéreux sont plus rares mais doivent impérativement être supprimés par la chirurgie.

Cancer / Fatigue