L'hormone lutéinisante

L'hormone lutéinisante est une hormone produite par les cellules gonadotropes du lobe antérieur de l'hypophyse.

L'hormone lutéinisante
© JPC_PROD_Fotolia

Quel est le rôle de l'hormone lutéinisante dans l'organisme ?

L'hormone lutéinisante est souvent associée à l'hormone folliculo-stimulante. Toutes deux sont les hormones gonadotrophines de l'organisme : elles régissent la fonction des glandes sexuelles féminine et masculine.
L'hormone lutéinisante est à l'origine, chez l'homme, de la sécrétion de testostérone. Chez la femme, elle permet les modifications cycliques de l'ovaire qui ont lieu au cours du cycle menstruel.

Dans quelles circonstances est-il important de faire contrôler son taux sanguin d'hormone lutéinisante ?

Votre médecin peut vous prescrire un contrôle du taux sanguin d'hormone lutéinisante pour plusieurs raisons. Chez l'homme, ce dosage permet de déceler une éventuelle insuffisance testiculaire ou une anomalie cérébrale. Chez la femme, il permet de déterminer l'origine de l'absence de règles ou mettre en en évidence un défaut de l'appareil reproducteur.

Quelles sont les valeurs normales lors d'une analyse sanguine d'hormone lutéinisante ?

Le taux sanguin d'hormone lutéinisante diffère selon le sexe et l'âge du patient, les valeurs considérées comme normales sont donc variables.

Ainsi, chez l'homme, la valeur normale doit être inférieure à 1 mUI/L avant la puberté mais augmente à l'âge adulte, où elle est comprise entre 1 et 9 mUI/L.

Chez la femme, elle doit être inférieure à 1 mUI/L avant la puberté et croît progressivement durant la phase folliculaire et la phase ovulatoire, pouvant atteindre 60 mUI/L.

Dans quelles situations le taux sanguin d'hormone lutéinisante peut-il varier ?

Chez l'homme, une diminution est souvent liée à une insuffisance hypophysaire. Chez la femme, une absence de règles répétée est généralement en cause.

Le taux sanguin d'hormone lutéinisante peut également augmenter. Une atteinte des tubes séminifères ou un retard pubertaire peut entraîner cette variation chez l'homme. Chez la femme, une insuffisance ovarienne est fréquemment en cause, de même qu'une ménopause précoce et plus rarement, une tumeur de l'hypophyse.

ATTENTION : Que vos résultats se situent dans la normale ou non, veillez à consulter dans les jours qui suivent votre médecin traitant. Les résultats peuvent également varier selon la technique utilisée par le laboratoire.

Pour en savoir plus sur le dosage sanguin d'hormone lutéinisante, consultez la fiche sur santé-médecine.