Le Motilium, partiellement retiré de la vente

A la suite d'une réévaluation européenne de la balance bénéfice/risque de la dompéridone, l'Agence du médicament (ANSM) maintient le médicament sur le marché. Mais avec de nouvelles indications de dosage.

Le Motilium, partiellement retiré de la vente
© janssen

Vous connaissez sûrement la dompéridone commercialisée entre autre sous le nom du Motilium. Un médicament très prescrit pour soulager les nausées et les vomissements, aussi bien en cas de maladies graves, que de petits problèmes gastriques du quotidien. 

Un médicament sous étroite surveillance. Mais problème : ce médicament expose à des troubles du rythme cardiaque et à des morts subites. Des risques rares mais donc potentiellement très graves. C'est pourquoi, les autorités de santé européennes ont lancé une réévaluation de la balance bénéfice / risque de la molécule en mars 2013. "Il est grand temps que les autorités sanitaires européennes écartent des soins ce médicament qui peut aisément être remplacé par de meilleures solutions pour les patients", pouvait-on lire dans la revue médicale Prescrire en février dernier.

Nouvelles indications. Dans un communiqué daté du 1er septembre, l'Agence du médicament (ANSM) confirme l'utilité de la dompéridone mais aussi le risque d'effets indésirables cardiaques graves. Pour limiter ces risques, elle recommande donc son utilisation pour "soulager des symptômes de type vomissements et nausées" à la dose efficace la plus faible et pour une période la plus courte possible. La durée du traitement ne doit pas dépasser une semaine. En revanche, les médicaments incorporant plus de 20 mg de dompéridone cesseront d'être commercialisés à partir de septembre 2014. L'automédication doit quant à elle être limitée.

Lire aussi