La migraine aurait un caractère héréditaire

Une récente étude a mis en évidence quatre gènes impliqués dans l'apparition de migraines "sans aura", forme la plus fréquente de cette maladie. Ces travaux renforcent ainsi l'idée de l'origine héréditaire de la migraine.

La migraine aurait un caractère héréditaire
© © fred goldstein - Fotolia

Des chercheurs européens et australiens de l'International Headache Genetics Consortium ont identifié quatre gènes impliqués dans les dysfonctionnements des neurotransmetteurs à l'origine de la survenue de la forme la plus courante de migraine. Ces travaux ont également confirmé l'existence de deux autres gènes de prédisposition génétique déjà identifiés dans des études précédentes.

L'équipe de chercheurs a en fait analysé les génomes de 4 800 personnes souffrant de migraines "sans aura", c'est-à-dire sans signes neurologiques annonciateurs d'une éventuelle crise. Celles-ci  représentent les trois-quarts des crises de migraine. L'équipe a ensuite comparé ces génomes avec ceux de plus de 7 000 témoins non-migraineux. C'est la première étude faisant état de prédispositions génétiques sur ce type le plus fréquent de migraine ouvrant ainsi de nouvelles voies de recherche et de traitement.

Les principaux symptômes de la migraine sont des maux de tête et des nausées. Cette maladie se caractérise par une succession de crises qui peuvent durer entre 4 et 72 heures, entraînant éventuellement une incapacité temporaire de travail. En France, la migraine touche une femme sur six et un homme sur huit.

Source : Nature Genetics

sante 39944767 ilolab fotolia 400

Des solutions pour soulager les migraines

La plupart des migraineux s'automédiquent de manière inefficace ou attendent que les douleurs passent d'elles-mêmes. Pourtant, il existe des traitements qui marchent. Lire