La jaunisse : fréquente et bénigne chez le nourrisson

La jaunisse, aussi appelée "ictère" est la manifestation de nombreuses maladies plus ou moins sévères chez l'adulte. Elle est en revanche beaucoup plus fréquente et généralement bénigne chez le nourrisson dans les premiers jours de vie. Mais quelles sont les causes de ce symptôme et comment le détecter ?

La jaunisse : fréquente et bénigne chez le nourrisson
© Saenjo - Fotolia.com

Un pigment biliaire en cause dans la survenue d'une jaunisse

La jaunisse est un état pathologique qui se traduit par la coloration jaune ou bronze de la peau. Au premier stade, l'ictère n'est observable que dans la conjonctive des yeux. Ces manifestations souvent impressionnantes résultent de l'augmentation du taux sanguin de bilirubine, un pigment jaune qui est produit lors de la dégradation naturelle des globules rouges. De nombreuses pathologies sous-jacentes peuvent entraîner une jaunisse : la démarche diagnostique est donc fondamentale pour déterminer le type d'ictère en cause.

La jaunisse du nourrisson, un état physiologique bénin

La jaunisse néonatale est un symptôme couramment rencontré dans les jours qui suivent la naissance : elle concerne environ 60 % des bébés. Ce type d'ictère est lié à un déséquilibre entre production de bilirubine et capacité de transformation de cette substance par le foie. Il correspond à un phénomène physiologique temporaire et généralement bénin qui évolue favorablement dans les 10 premiers jours de la vie. Un traitement par photothérapie (exposition à une lumière bleue) est alors envisagé : il agit sur la bilirubine au niveau de la peau et la rend plus facile à éliminer.

Quels examens pour déterminer la cause d'une jaunisse ?

En présence d'un ictère, plusieurs moyens diagnostics sont mis en œuvre : en dehors d'un examen clinique, la démarche comprend un examen par imagerie médicale (ex : échographie) et un examen biologique. Le dosage sanguin de la bilirubine à deux stades différents de sa transformation (conjuguée et non conjuguée) permet d'orienter le diagnostic vers une cause probable, en distinguant les ictères à bilirubine conjuguée et les ictères à bilirubine non conjuguée.

Quelles maladies sont liées à un ictère ?

Une jaunisse peut être liée à une pathologie bénigne : le syndrome de Gilbert, une maladie héréditaire bénigne, qui se retrouve chez 6 % de la population. Un ictère à bilirubine conjuguée est lui associé à plusieurs pathologies sérieuses ou sévères : hépatites (dont hépatites virales et alcooliques), cirrhose, calcul biliaire, ou cancer de la tête du pancréas. Il n'existe pas de traitement spécifique de l'ictère dans ce cas, la prise charge vise à traiter la cause de la maladie.

 

A retenir :

*Symptômes liés à différentes pathologies bénignes ou malignes

*La prise en charge dépend du diagnostic de la cause sous-jacente

*Chez le nouveau-né, la jaunisse est une manifestation fréquente et bénigne

Pour aller plus loin :

*[http://cnrhp.fr/ictere2012.pdf La jaunisse du nouveau-né, Hôpitaux Universitaires Est Parisien]