Intoxication au monoxyde de carbone

Intoxication au monoxyde de carbone : un mal insidieux et dangereux

Avec plus d'une centaine de décès par an, l'intoxication au monoxyde de carbone est l'une des principales causes d'intoxications mortelles dans notre pays. Inodore et incolore, le monoxyde de carbone se diffuse dans le sang, prenant peu à peu la place de l'oxygène. Ce type d'accident résulte généralement du mauvais entretien des appareils de chauffage associé à une aération insuffisante. Quels sont les symptômes ? Comment réagir à l'intoxication au monoxyde de carbone ?

Les deux types d'intoxication au monoxyde de carbone

L'intoxication à ce gaz dangereux peut être de deux ordres. Premièrement, il peut s'agir d'une intoxication chronique, c'est-à-dire que le monoxyde de carbone s'insinue doucement, mais sûrement dans le sang de sa victime. Petit à petit, cette dernière ressentira des maux de tête, des nausées et une certaine forme de confusion mentale sans pour autant pouvoir faire le lien avec le monoxyde de carbone. De son côté, l'intoxication aiguë requiert une prise en charge médicale d'urgence puisque son évolution est extrêmement rapide. Le patient ressent d'abord des vertiges avant de perdre connaissance. Sans soins, il tombe dans le coma et décède.

Intoxication au monoxyde de carbone : agir et réagir

Une personne intoxiquée au monoxyde de carbone doit immédiatement être soustraite à la source de l'intoxication. Un placement sous oxygène à forte concentration, ou sous ventilation assistée pour les patients comateux, permet alors d'éliminer le monoxyde de carbone qui s'est fixé sur l'hémoglobine. Cette prise en charge thérapeutique permet de réoxygéner les cellules. Pour éviter ce type d'intoxication pouvant être létale, il est recommandé d'équiper son logement d'un détecteur de monoxyde de carbone qui vous préviendra en cas de taux anormal au sein de votre intérieur. Mais dans tous les cas, pensez à aérer quotidiennement votre habitation !

Actualités