Interactions médicamenteuses : attention, danger ! Les interactions entre médicaments et aliments

le pamplemousse augmente l'absorption des médicaments.
Le pamplemousse augmente l'absorption des médicaments. © Kasia Bialasiewicz - Fotolia.com

Les aliments contiennent aussi des substances actives, qui peuvent interagir avec un traitement. Ils peuvent augmenter leurs effets indésirables ou diminuer leur efficacité. Voici ceux qu'il faut garder à l'oeil.

 Le pamplemousse

Le pamplemousse est l'aliment qui présente le plus de risque d'interaction car il augmente l'absorption des médicaments. Il faut éviter de boire son jus lorsque l'on prend des médicaments anti cholestérol (simvastatine, atorvastatine) ou des immunosuppresseurs. Les risques étant des atteintes musculaires et rénales graves.

Le pamplemousse est l'aliment qui présente le plus de risque d'interaction.

L'Agence de sécurité du médicament (ANSM) conseille d'éviter de prendre un jus de pamplemousse dans les deux heures qui précèdent la prise de ces médicaments, et de limiter la consommation à moins d'un quart de litre par jour.

De même, les agrumes de manière générale (le citron, le pamplemousse ou l'orange) consommés avec des anti-inflammatoires ou de l'aspirine peuvent provoquer des brûlures d'estomac.

 Les légumes verts

Les aliments riches en vitamine K (choux, brocolis, épinards) sont à consommer avec modération si l'on est sous anticoagulants. Ils freinent l'efficacité du traitement faisant courir le risque de formation de caillots dans les veines.

 L'alcool

Pris avec des médicaments qui réduisent la vigilance (antidépresseurs, antitussifs), il provoque une somnolence.

 La réglisse

Les bonbons et boissons à base de réglisse sont à éviter en cas d'hypertension artérielle car celle-ci fait augmenter la pression artérielle.

 Les boissons à la caféine

Certains antibiotiques (énoxacine, ciprofloxacine, norfloxacine) gênent l'élimination de la caféine et peuvent entrainer une surexcitation.

Sommaire