Faut-il faire confiance à l'homéopathie ? Oscillococcinum, Arnica? : l'homéopathie grand public

de nombreux médicaments homéopathiques sont promus dans les publicités à la
De nombreux médicaments homéopathiques sont promus dans les publicités à la télévision. © luSh - Fotolia

Vous les avez peut-être utilisés sans même savoir qu'il s'agissait d'homéopathie. Leur packaging ne le laisse pas supposer, pas plus que les actions marketing grand public qui leur permettent de se hisser au hit-parade de l'automédication.

 L'oscillococcinum® est, depuis des années, l'un des médicaments préférés des Français contre les états grippaux. Des courbatures, un peu de fièvre ? Et hop : c'est "aussitôt oscillo" ! Ca vous dit quelque chose ? Normal, ce médicament étant en vente libre et non remboursé, Boiron, l'heureux producteur, est autorisé à en faire la promotion.

Oscillococcinum® est né au XXe siècle de l'imagination d'un médecin, Joseph Roy. Réalisée à partir de foie et de cœur de canard de Barbarie, la potion finale a été diluée 200 fois au centième. Autrement dit : il n'y a à peu près aucune chance de retrouver une molécule de la formule initiale dans la version commercialisée. Mais selon le principe de l'homéopathie, l'eau de la dilution conserve la mémoire de ces molécules. Aucune étude n'a pu prouver l'efficacité réelle de l'oscillo mais sa mise sur le marché a été autorisée puisque le médicament est jugé inoffensif. Reste l'effet placebo lié, qui peut tout à fait contribuer à diminuer les symptômes.

Autre soin célèbre s'il en est : l'arnica. Aujourd'hui, il se décline en différentes versions, donc la plupart ne sont pas homéopathiques. Mais il existe bien des granules à base d'arnica montana, l'arnica des montagnes, une petite fleur jaune vivace. Elles sont destinées à soigner en premier lieu les contusions, entorses, luxations, tendinites et autres petits traumatismes. De même les pathologies faisant suite à un traumatisme physique peuvent être soulagées avec l'arnica.

 Vous avez sans doute également entendu parler de Sedatif PC, utilisé pour soigner les états anxieux.

 Coryzalia, Cocculine, Stodal... Autant de noms qui vous disent probablement quelque chose, puisqu'ils sont délivrés sans ordonnance et sont destinés à soigner les petits maux du quotidien.

 Au-delà des doutes sur l'efficacité de ces médicaments, Xavier Panier estime surtout que l'on s'éloigne du principe fondateur de l'homéopathie. "Certes le médicament est fabriqué selon les règles, mais l'homéopathie est une médecine individuelle, liée à la personnalité propre de chaque patient. Administrer le même médicament à tout le monde, selon la même posologie, cela va à l'encontre de mes principes de médecin homéopathe."

Sommaire