Faut-il faire confiance à l'homéopathie ? C'est quoi l'effet placebo ?

Vous connaissez cette sensation de faim qui se dissipe dès la première bouchée avalée ? Alors que l'estomac n'est rassasié qu'après une vingtaine de minutes... Cette impression que ça va déjà mieux en ressortant de chez le médecin avec une ordonnance ? Alors que vous n'avez encore avalé aucun médicament... Ces impressions relèvent du même processus que l'effet placebo.

Au sens strict, l'effet placebo est un effet subjectif mais réel produit sur un patient par un médicament qui ne contient pas de substance active. L'expression est une extension de la notion de placebo, ces médicaments inactifs utilisés dans les études scientifiques pour prouver les effets d'un médicament contenant des substances supposées actives. En fait, il provient de la confiance placée par le patient dans le médicament. Ce simple fait suffit à déclencher la production dans le cerveau d'endorphines, cette molécule qui atténue la douleur et provoque un certain bien-être. Pour comparaison, ces mêmes endorphines sont également produites après une séance de footing ou après l'orgasme.

"Une part de magie indissociable de la médecine"

Le phénomène inverse existe également. Exemple : vous lisez la liste des effets indésirables avant de prendre un médicament... Vous avez des chances de ressentir les fameuses nausées et sueurs froides décrits dans la notice ! C'est l'effet nocebo.

En fait, l'effet placebo est associé à la plupart des médicaments, qu'ils soient homéo ou allopathiques, et même à la plupart des soins reçus. Le médecin et écrivain Martin Winckler va même plus loin et écrit sur son site que "parmi la pléthore de médicaments, commercialisés en France, la grande majorité n'ont qu'un effet placebo". Des propos partagés par Dominique Dupagne qui ne voit donc pas pourquoi l'homéopathie serait moins louable que les médicaments allopathes. "Mais ce n'est pas parce que les médicaments allopathiques n'ont pas forcément d'efficacité intrinsèque qu'il faut arrêter de les prescrire. Si les gens ressortaient de notre cabinet sans ordonnance, ils auraient l'impression de ne pas avoir été soignés. Et puis, n'oublions pas qu'il y a une part de magie qui est indissociable de l'exercice de la médecine", insiste-t-il.

Une magie qui toutefois s'estompe après deux ou trois jours. Mais ce laps de temps est suffisant pour que les maladies bénignes disparaissent d'elles-mêmes. Auquel cas, on peut tout à fait croire que c'est le médicament qui a fait son effet !

Sommaire