8 gestes simples pour éviter les poux

Une fois que les poux ont envahi les têtes de toute la famille, il est difficile de s'en débarrasser. C'est pourquoi il vaut mieux les éviter. Au quotidien et a fortiori en cas d'alerte aux poux à l'école, il existe quelques règles toutes simples pour limiter la contagion.

8 gestes simples pour éviter les poux
© shock - Fotolia.com

Apprenez-lui à ne pas tout partager

Vous avez appris à vos enfants à partager leurs jouets, leurs crayons, leur goûter... C'est très beau, mais pour éviter qu'ils ne vous ramènent des poux de l'école ou de la colonie de vacances, quelques exceptions sont nécessaires. Apprenez-leur à ne pas prêter ou emprunter les brosses et élastiques à cheveux, les bonnets, les écharpes... Ces vêtements et accessoires sont des nids à poux !

Attachez-lui les cheveux

Les cheveux détachés vont davantage se trouver en contact avec les cheveux des autres enfants, et donc des parasites. Alors avant qu'elle (ou il, mais c'est plus rare) ne parte à l'école, faites-lui une couette.

Faites-lui adopter les cheveux courts

Contrairement à ce que l'on entend souvent, il n'existe pas de "tête à poux". Toutefois, les cheveux longs sont plus à risque d'en "ramasser" que les courts. Ce n'est pas non plus la peine de raser la chevelure de la petite dernière, mais plus la coupe sera courte,  plus les poux auront des difficultés à atteindre la tête. De plus si malgré ces conseils votre enfant en attrape quand même, il sera plus facile de les repérer et de les traiter sur des cheveux courts.

Misez sur les produits naturels

spray poux
Les sprays répulsifs ne sont pas d'une grande utilité. Préférez les traitements à appliquer une fois que les poux sont remarqués sur la tête. © JPC-PROD - Fotolia.com

Certaines essences de plantes telles que celle de lavande auraient une action répulsive contre les poux. Si leur efficacité n'est pas prouvée, on les utilise traditionnellement en prévention en en plaçant quelques gouttes derrière les oreilles, la nuque et sur les cols, écharpes et bonnets des enfants. Pour bien les utiliser, demandez conseil à votre pharmacien.

Surveillez leur tête

Soyez vigilante en observant régulièrement le cuir chevelu de vos enfants, en particulier en cas de poux signalés à l'école. Les poux sont gris et mesurent environ trois millimètres. Les lentes sont leurs minuscules œufs blancs ou bruns, qui sont collés à la racine des cheveux. Ouvrez l'œil ! Plus tôt seront détectés les parasites, moins nombreux ils seront et plus il sera facile d'en venir à bout.

Lavez le linge à 60 degrés

Si les parasites ont proliféré sur la tête d'un membre de la famille, ils se sont probablement invités sur ses vêtements, draps, serviettes de bain, peluches, brosses à cheveux... Et ils sont prêts à reconquérir les têtes, ce qui se produit souvent et ce que l'on prend pour un échec du traitement anti-poux. Pour éviter d'être à nouveau infesté, lavez le linge à 60 degrés au minimum et désinfectez les objets "contaminés".

Aspirez

Après une première contamination, mieux vaut aspirer les fauteuils du salon et de la voiture. Les poux peuvent survivre jusqu'à trois jours sur un appui-tête !

N'utilisez pas de sprays répulsifs

On trouve dans le commerce des sprays anti-poux  à utiliser en prévention, en cas d'épidémie de poux à l'école par exemple. Destinés aux textiles de la maison ou aux cheveux, ils ne sont au final pas très efficaces. Si les poux sont déjà là, ils ne les tuent pas. S'ils tentent d'envahir les têtes, ils y parviendront malgré ces sprays car il est impossible que l'ensemble de la maison, des vêtements, des lieux où va l'enfant et de sa chevelure soit totalement recouvert d'un insecticide fiable à 100 %.
A force d'être utilisés, ces sprays aux insecticides (chimiques ou naturels), rendent les poux résistants. De plus, les sprays ne doivent pas être utilisés dans le logement ou à proximité des personnes asthmatiques. La meilleure prévention reste donc la vigilance et le traitement dès les premiers signes de colonisation !

A lire aussi