Enfants : pas d'ibuprofène en automédication

Réunis à l'occasion de leur congrès annuel, les médecins ORL mettent en garde contre l'utilisation de l'ibuprofène chez l'enfant en cas de sinusite.

Enfants : pas d'ibuprofène en automédication
© Dmitry Naumov - Fotolia.com

L'ibuprofène est un anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS). C'est aussi la 3e molécule la plus consommée en France. Souvent utilisé en auto-médication, l'ibuprofène est efficace pour soulager les douleurs, telles que les maux de tête. A l'occasion du congrès de la Société française d'oto-rhino-laryngologie, les spécialistes ont pourtant tiré la sonnette d'alarme sur les dangers potentiels de l'utilisation de l'ibuprofène en automédication chez l'enfant. Selon une étude menée dans le service d'ORL pédiatriques à l'hôpital de la Timone à Marseille par le Pr Richard Nicollas, on observe en effet une augmentation des complications intracrâniennes sévères (abcès) chez des enfants présentant une sinusite sévère et ayant reçu de l'ibuprofène sans antibiotique associé. Des résultats qui corroborent certaines observations d'ORL et de neurochirurgiens pédiatriques. "Par précaution, nous conseillons de ne pas prescrire d'ibuprofène lorsque le tableau clinique peut faire évoquer une sinusite", indique le Pr Nicollas.
Rappelons que la sinusite est une inflammation des sinus. Ce grand classique de l'automne se manifeste par des symptômes courants, tels que le nez qui coule, les maux de tête ou la fièvre. En cas de doute, pas d'auto-médication chez l'enfant donc. 

Source : conférence de presse, Congrès de la SFORL, 15 octobre 2013.