Trouver le sport adapté à sa santé "On peut commencer le sport à n'importe quel âge"

Le Dr Richard Amoretti, cardiologue et directeur d'enseignement en médecine du sport au CHU de la PItié-Salpêtrière à Paris, explique en quoi la pratique sportive est importante à tout âge. Il souligne notamment le fait qu'il est possible de commencer n'importe quand, à condition de prendre quelques précautions, évidemment.

 

De l'endurance chez les enfants

richard amoretti est cardiologue et directeur d'enseignement en médecine du
Richard Amoretti est cardiologue et Directeur d'enseignement en médecine du sport au CHU de la Pitié-Salpêtrière à Paris. © R. Amoretti

"On peut commencer la pratique sportive à tout âge. Dès le plus jeune âge, on encourage les enfants à pratiquer des sports d'endurance pour faire travailler leur souffle et leur cœur. C'est une éducation physique. Par exemple, on leur apprend à courir tout en parlant entre eux, ce qui n'est pas pour leur déplaire. Tout cela dans le but qu'ils puissent faire du sport sans être essoufflés.

A partir de 55 ans, c'est grosso modo la même chose, sauf qu'ils n'ont évidemment pas les mêmes capacités respiratoires et cardiaques, on les encourage donc à exercer leur endurance. Parmi les sports qui sont conseillés aux seniors désireux de reprendre une activité physique figurent les sports portés (ceux où l'on n'est pas debout) comme le vélo et la natation. L'objectif est d'augmenter l'intensité et la durée de l'effort sans jamais être essoufflé. L'idéal serait de pouvoir faire du sport au moins une heure par jour si on veut être efficace.

 

De la nécessité de pratiquer un ECG

Mais si on veut aller encore plus loin dans le sport et s'adonner aux joies du cyclisme amateur, par exemple en faisant 40 kilomètres tous les dimanches, il faut nécessairement faire un examen cardiologique préventif. Cela passe par un bilan cardiologique qui comprend un électrocardiogramme (ECG) au repos et un test d'effort. Ces tests servent à déterminer la capacité qu'a la personne à faire du sport et à limiter les risques coronariens et surtout, la mort subite. En effet, on compte chaque année en France plusieurs centaines de décès par mort subite chez les véritables sportifs du dimanche. Or, avec un bon suivi médical, toutes ces morts pourraient être évitées.

Chez des individus sans risques cardiovasculaires avérés (hypertension artérielle, obésité, etc.), on recommande ce bilan à partir de 40 ans chez les hommes et 50 ans chez les femmes.

 

Contre le cancer et le stress

Le sport serait efficace pour prévenir l'apparition de cancers, notamment le cancer du sein chez la femme.

Le sport permet de maintenir en forme la plupart des organes et plus particulièrement le cœur et le système sanguin. Mais c'est la pratique régulière d'un sport qui permet d'allonger significativement la durée et la qualité de vie ! En plus d'une action préventive sur les maladies coronariennes, l'hypertension artérielle, le diabète, l'hypercholestérolémie, il semblerait qu'il soit également efficace pour prévenir l'apparition de cancers, notamment le cancer du sein chez la femme. Il faut bien préciser que le sport n'empêche pas l'apparition de la maladie mais qu'il repousse les délais de son apparition. Enfin, ne pas oublier que le sport est un fabuleux anti-dépresseur, anti-stress... Il a un fort impact psychologique."

Sommaire