Trouver le sport adapté à sa santé Des recommandations différentes selon le type de diabète

Il existe 2 types de diabètes dont les causes sont le plu sosuvent bien différentes. En effet, les personnes souffrant de diabète de type 2 sont généralement en surpoids et/ou âgées. Leur maladie résulte d'une mauvaise hygiène de vie (mauvaise alimentation, sédentarité, etc.). Par contre, le diabète de type 1 est une maladie génétique qui se déclare souvent chez le jeune enfant.

 

Diabète de type 1 : réguler sa glycémie

Les premières années qui suivent la découverte de la maladie, le malade peut tout à fait pratiquer n'importe quel sport et même faire de la compétition de haut niveau. La seule contre-indication absolue concerne les sports où la perte de connaissance induite par une hypoglycémie (taux insuffisant de glucose dans le sang dû à une production de l'insuline, hormone régulatrice de la glycémie, insuffisante) serait catastrophique comme :

- La plongée.

- L'escalade.

- Le vol libre, etc.

Pour pouvoir pratiquer une activité sportive sans courir le moindre risque, le diabétique de type 1 doit pouvoir bien contrôler sa glycémie et bien connaître les réactions de son corps face à l'effort. En effet, pour pouvoir maintenir une glycémie suffisante, il doit pouvoir prévoir ses dépenses énergétiques à l'effort. Et pour cela, il doit adapter son alimentation et ses injections d'insuline.

Petite astuce : pendant le sport, mieux vaut se faire l'injection la plus éloignée possible des muscles sollicités. Cela pour éviter que l'insuline ne soit trop rapidement absorbée.

Enfin, conseil valable pour tous les sportifs, diabétiques ou pas, ayez toujours sous la main des boissons ou aliments sucrés (fruits secs par exemple).

 

Diabète de type 2 : objectif perte de poids

Loin d'être contre-indiqué pour les personnes souffrant de diabète de
type 2, le sport leur est vivement conseillé puisqu'il contribue à une meilleure hygiène de vie. Il permet une perte poids, une diminution de la masse graisseuse et une meilleure sensibilité à l'insuline. Mais quelques précautions s'imposent.

En effet, en raison des nombreuses complications liées à la maladie (risques cardiovasculaires, hypertension, etc.), tous les sports ne sont pas bons à pratiquer. Par ailleurs, un suivi médical est nécessaire, d'une part pour dépister les risques des complications sis mentionnées et d'autre part pour vérifier que la pratique sportive ne fait courir aucun risque au malade.

Généralement, les personnes souffrant de diabète de type 2 se voient proposer une activité physique modérée à un rythme d'intensité moyenne (20 à 30 minutes, au moins 3 fois par semaine) mais nécessitant de l'endurance.

Parmi les sports préconisés, on retrouve :

- La marche.

- Le cyclisme.

- La randonnée.

- La natation.

Sommaire